Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

La consigne revient dans le vin

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
La consigne revient dans le vin

La start-up Oé, spécialisée dans le vin bio, introduit le système de réemploi des bouteilles dans la région lyonnaise et bientôt à Paris. -

La consigne des bouteilles en verre fait son retour. Emballages Magazine présentera prochainement l’initiative de Monoprix dans son nouveau magasin de Montparnasse, à Paris, avec Heineken et Coca-Cola en particulier. Mais la start-up lyonnaise Oé, spécialisée dans le vin bio « zéro pesticide » et végane, lance aussi ce service. « Si 35% des bouteilles sont réutilisables et consignées dans le circuit des cafés, hôtels et restaurants (CHR), il s’agit principalement de bouteilles de jus et de bière », remarque Thomas Lemasle, cofondateur d'Oé. C’est pourquoi il s’est intéressé au vin. « Cela fait plusieurs mois que nous réfléchissons à ce projet de consigne et aujourd’hui, on est heureux qu’il se concrétise, déclare-t-il. On ne le sait pas toujours, mais réemployer une bouteille au lieu de la recycler permet d’économiser 33% d’eau, de réduire de 76% l’énergie dépensée et de produire 79% de gaz à effet de serre en moins. Nous collaborons déjà avec une trentaine de magasins engagés à Lyon, et à Paris en décembre. L’objectif est d’étendre ce dispositif aussi bien dans les commerces et chez les traiteurs que dans les cafés et restaurants. »

Rebooteille

Pour mener à bien ce projet, Oé a fait appel à Rebooteille. Cette association basée à Villeurbanne (Rhône), qui est l’unique interlocuteur des points de vente, propose un système de collecte, de lavage et de redistribution des bouteilles dans l’Ain, le Rhône et la Loire. Les bouteilles peuvent être identifiées dans les rayons grâce à une vignette qui signale la consigne. Le client paie une caution de 50 centimes en caisse. Après dégustation du vin, il doit rincer la bouteille puis la rapporter dans le magasin partenaire de son choix pour récupérer sa caution. Le magasin stocke les bouteilles vides dans des casiers et Rebooteille vient les récupérer pour les transporter jusqu’à un centre de lavage industriel. Celui-ci les renvoie ensuite aux producteurs partenaires. Enfin, l’embouteillage est réalisé au cœur du Beaujolais, dans les Pierres dorées, à 60 km de Lyon. Thomas Lemasle précise qu’une bouteille en verre peut être lavée et réemployée jusqu’à 50 fois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Vinitech dévoile son palmarès

Concours

Vinitech dévoile son palmarès

Le salon consacré aux filières vitivinicole, arboricole et maraichère, qui se tiendra du 1er au 3 décembre en ligne, récompense, entre autres, la robotique, le nettoyage écologique et[…]

05/11/2020 | VerreBois
La caisse-outre de vin profite de la crise

La caisse-outre de vin profite de la crise

La tonnellerie stable en 2019

Résultats

La tonnellerie stable en 2019

Amorim traite les bouchons des effervescents

Technologie

Amorim traite les bouchons des effervescents

Plus d'articles