Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Du plastique recyclé pour les bouchons Blue Line

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Du plastique recyclé pour les bouchons Blue Line

Concrétisation de son accord avec Sabic, Vinventions lance une gamme contenant 50% de matière chimiquement recyclée. -

Il aura fallu plus de deux ans à Vinventions pour mettre au point et commercialiser sa nouvelle gamme de bouchons Blue Line. Ceux-ci constituent une nouvelle catégorie, car ils comprennent 50% de plastique recyclé obtenu par procédé chimique et certifié ISCC+ – International Sustainability and Carbon Certification – selon une approche de bilan de masse. La matière première est fournie par Sabic, avec lequel Vinventions avait conclu un partenariat début 2019. Elle est produite à partir de l’huile synthétique de pyrolyse Tacoil de Plastic Energy, issue de plastiques en fin de vie, souillés ou contaminés, et difficilement recyclables selon les technologies conventionnelles. La gamme Blue Line, qui, souligne le bouchonnier, « contribue non seulement à la limitation des émissions de CO2, mais aussi à la réduction de l’utilisation de plastique d’origine fossile », rejoint le portefeuille Nomacorc. qui se caractérise par l’absence de 2,4,6 trichloroanisole (TCA) et de défaut organoleptique ainsi qu’un apport d’oxygène homogène et contrôlé, entre autres. Elle s’ajoute aux bouchons à empreinte carbone neutre Green Line, lancés en 2016, et complète le programme CorkLoop, initié en 2020, qui vise à réutiliser les rebuts industriels et à revaloriser les bouchons usagés en tant que matière première. « Le lancement de la Blue Line est un pas de plus dans le plan stratégique en développement durable de Vinventions, dont l’aboutissement est une empreinte plastique négligeable sur l’environnement », indique encore le groupe belgo-américain, qui veut atteindre pour cette gamme, en 2022, l’objectif de « net zéro pollution plastique ».

Créé en 1999, Vinventions revendique l’obturation d’une bouteille de vin sur sept vendues dans le monde grâce à ses solutions, qui comprennent les bouchons synthétiques Nomacorc, les capsules à vis Vintop, les bouchons micronaturels Sübr et les bouchons naturels Ohlinger. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 145 millions de dollars (119 millions d'euros) en 2020, emploie plus de 550 salariés et compte huit usines aux États-Unis, en Belgique, en Allemagne, en France, en Argentine, en Afrique du Sud et en Chine.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Inapa référence Bindakote de Favini

Profession

Inapa référence Bindakote de Favini

Le distributeur propose une gamme adaptée à l’impression numérique. - Exit le Chromolux ! Pour remplacer ce papier pour étiquette de l’allemand Zenders dans son offre, Inapa a retenu la gamme Bindakote que[…]

Sparflex muscle son organisation

Investissements

Sparflex muscle son organisation

Friends of Glass fait appel à trois influenceurs pour promouvoir le verre

Profession

Friends of Glass fait appel à trois influenceurs pour promouvoir le verre

Oeneo pâtit de la pandémie

Résultats

Oeneo pâtit de la pandémie

Plus d'articles