Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Amorim vante le bilan carbone du liège

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Amorim vante le bilan carbone du liège

Sur l’ensemble de leur cycle de vie, les bouchons peuvent compenser les émissions de CO2 des autres éléments de la chaîne de production, y compris des bouteilles en verre. -

Lors du salon Viteff, consacré aux technologies des vins effervescents, qui s’est tenu à Épernay (Marne) du 12 au 15 octobre 2021, le bilan carbone des bouchons était au cœur des présentations de leurs fabricants. Ainsi, le numéro un du liège, le portugais Amorim, n’hésite pas à affirmer qu’il « offre le meilleur bilan carbone au monde » en s’appuyant sur l’analyse de cycle de vie (ACV) de dix de ses modèles, réalisée par EY. « Si nous voulons préserver les chênes-lièges, qui ne sont jamais abattus et peuvent vivre plus de 200 ans, nous devons privilégier l’utilisation des bouchons en liège, déclare Franck Autard, directeur général d’Amorim France. Nous savons maintenant, grâce à une analyse indépendante « cradle-to-gate », sur l’ensemble du cycle de vie des bouchons, qu’ils ont un bilan carbone si important qu’ils peuvent compenser les émissions de CO2 des autres éléments de la chaîne de production, comme les bouteilles en verre. En fait, ils sont la solution à la responsabilité environnementale de chacun. » Selon le bouchonnier, qui met en avant le NDtech Effervescents – contrôlé individuellement – et le système CorkNova, qui élimine les déviations sensorielles, la durée de vie des chênes-lièges – jusqu’à 250 ans – permet d’obtenir un bilan carbone de –309 g de CO2 pour un bouchon de liège naturel et même de –562 g pour un bouchon de champagne deux rondelles. « Le liège est donc le meilleur allié des professionnels qui souhaitent réduire significativement leur empreinte carbone et il représente un atout majeur dans la lutte des métiers du vin pour une démarche plus durable », conclut Amorim.

Numéro un mondial des bouchons en liège, avec 5,5 milliards d’unités produites, Amorim, groupe familial portugais, a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 740 millions d’euros, dont 527 millions dans les bouchons, compte treize unités de production et emploie 4350 salariés.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Olafur Eliasson signe l’étiquette Mouton Rothschild

Olafur Eliasson signe l’étiquette Mouton Rothschild

Savant, le graphisme représente la course des astres. - Solar Iris of Mouton : ainsi s’intitule l’œuvre réalisée par Olafur Eliasson pour le millésime 2019 du Château Mouton Rothschild.[…]

07/12/2021 | Vins
Un Oscar de l'emballage pour Edony

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Edony

Un Oscar de l'emballage pour International Paper

Profession

Un Oscar de l'emballage pour International Paper

Des chênes angevins pour du vin d’Anjou

Stratégie

Des chênes angevins pour du vin d’Anjou

Plus d'articles