Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Christian Streiff à l'écran

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Christian Streiff à l'écran

Le film Un homme pressé est l'adaptation du livre J'étais un homme pressé de celui qui fut patron de Saint-Gobain emballage. -

La nuance entre un conseil et un avertissement est parfois ténue. Lors de la remise de la légion d'honneur en 2004, Jean-Louis Beffa indique, en substance, à Christian Streiff que, pour déplacer des montagnes, il faut savoir caresser la tortue. Jean-Louis Beffa est alors Pdg de Saint-Gobain et Christian Streiff, directeur général délégué, doit lui succéder. Brillant ingénieur des Mines de Paris né en 1954 à Sarrebourg (Moselle), Christian Streiff a commencé sa carrière au sein de la prestigieuse Compagnie à l'âge de 25 ans en 1979. Au début des années 1990, son passage au pôle conditionnement en Italie chez Vetri puis en France se traduit par une succession soutenue de décisions en matière d'organisation de la production, de gestion de l'environnement et de pratiques de communication. Faire mieux, plus rapidement et plus propre en le faisant savoir. Autant dire que Saint-Gobain emballage - aujourd'hui Verallia - n'est pas vraiment coutumier de ce style associant vitesse d'exécution et langage direct. Christian Streiff est un sprinter enthousiaste qui peut rapidement épuiser ses équipes.

AVC

Suite à un désaccord "stratégique" avec Jean-Louis Beffa, il quitte Saint-Gobain en 2005. L'éviction est pour le moins brutale. Il reste ensuite trois mois chez EADS en 2006 avant de devenir président du directoire du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën en 2007. Un parcours de grand patron fulgurant qui se traduit par un accident vasculaire cérébral (AVC) en mai 2008 et la révocation par PSA. Ce parcours hors norme, Christian Streiff le raconte en 2014 dans son livre J'étais un homme pressé dont le film Un homme pressé de Hervé Mimran, qui sort en salle le mercredi 7 novembre, est l'adaptation. Dans un savoureux délire sémantique qui est la conséquence de l'AVC, Fabrice Luchini y incarne un patron qui découvre que prendre le temps de caresser la tortue peut aussi avoir des avantages…

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

Le verrier américain a pris une participation de 49,7 % dans l’entreprise sud-américaine. – Présenté comme un leader de la fabrication d’emballages en verre pour les marchés de[…]

13/11/2018 | VerreAcquisitions
CCEP France investit à Socx

CCEP France investit à Socx

McCormick rénove son flacon à épices

McCormick rénove son flacon à épices

Heineken fait mousser son site marseillais

Heineken fait mousser son site marseillais

Plus d'articles