Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Vrac et consigne prennent date dès… 2021

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Vrac et consigne prennent date dès… 2021

Emmanuel Macron reprend à son compte la quasi-totalité des propositions issues d'un processus qualifié de « première mondiale ». –

Des 150 propositions initiales, il en restera finalement 146. En recevant le lundi 29 juin, dans les jardins de l'Élysée, les 150 participants de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), Emmanuel Macron a indiqué vouloir reprendre à son compte la quasi-totalité des mesures issues d'un processus qualifié de « première mondiale » par le président de la République. L'enveloppe allouée s'élève à 15 milliards d'euros. Figure ainsi l’instauration du vrac et de la consigne. Soit « mettre en place progressivement une obligation de l’implantation du vrac dans tous les magasins et l’imposition d’un pourcentage aux centrales d’achat » en trois étapes : 25% pour les produits secs et liquides en 2023, puis 35% en 2025 et 50% en 2030. La consigne des pots et bouteilles en verre devra être généralisée en 2025. Le recyclage de tous les plastiques serait enfin rendu obligatoire dès 2023, tandis que seront supprimés à la même échéance tous les plastiques à usage unique. Dans la thématique « Consommer », le dispositif est détaillé dans la mesure C3 de la famille C « Suremballage  » : « Limiter le suremballage et l’utilisation du plastique à usage unique en développant le vrac et la consigne dans les lieux de distribution  ». Précision : « Cette mise en œuvre devra être accompagnée de la fourniture obligatoire de contenants réutilisables pour les différents types de consommable (alimentaires et non alimentaires, secs et liquides). Toutefois, tout consommateur – sauf à déroger aux règles d’hygiène – pourra apporter son propre contenant ». Autre précision : « Création de contenants standard par type de besoin (liquide / solide, taille, etc.) avec la possibilité de personnalisation par les marques via des étiquettes en papier recyclé dès 2021 ». Le recours au référendum reste d’actualité : « Je souhaite laisser ouverte la possibilité de conduire dès 2021 un référendum sur un ou plusieurs textes de loi reprenant vos propositions », a indiqué Emmanuel Macron. Le vrac et la consigne peuvent-ils en faire l'objet : le sondage est ici.

Jokers

S’il conserve le principe de « l’écocide », Emmanuel Macron rejette néanmoins la modification du préambule de la constitution avec l’alinéa suivant : « La conciliation des droits, libertés et principes qui en résultent ne saurait compromettre la préservation de l’environnement, patrimoine commun de l’humanité ». Passent aussi à la trappe la réduction de la vitesse de 130 à 110 km par heure sur autoroute et la taxe de 4 % sur les dividendes. Ce sont ses « trois jokers ». Lors de ses travaux de conclusion du 18 et 20 juin dans les murs du Conseil économique social et environnemental (Cese), la CCC avait éliminé la réduction du temps de travail de 35 heures à 28 heures sans perte de salaire.

Transition

Refusant « la décroissance »,  Emmanuel Macron souhaite ainsi faire de « la transition écologique et solidaire » le thème majeur de la fin de son quinquennat. Et certainement de sa campagne présidentielle pour l’élection de 2022. Le discours du 29 juin intervenait au lendemain des très nombreuses victoires des écologistes lors des municipales avec la conquête de villes comme Bordeaux (Gironde), Strasbourg (Bas-Rhin) ou encore Lyon (Rhône).

Tribune

Enfin, dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche (JDD) le 30 juin, plus de soixante-dix entreprises comme Danone, Biocoop ou Léa Nature disent soutenir la démarche de la Convention.   

Retrouvez le rapport final de la Convention citoyenne pour le climat.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les sacs de jute de Leclerc suscitent des interrogations

Profession

Les sacs de jute de Leclerc suscitent des interrogations

Les fabricants d’emballage plastique pointent l’impact de la substitution en termes d’emploi, d’hygiène, d’empreinte carbone et de recyclabilité. - Depuis lundi 21 septembre, les centres E. Leclerc[…]

22/09/2020 | PlastiquesTextile
Des emballages pour tuer les coronavirus ?

Exclusif

Des emballages pour tuer les coronavirus ?

Metsä Board ouvre son  centre d’excellence

Innovation

Metsä Board ouvre son centre d’excellence

Le #NoPlasticChallenge est lancé

Le #NoPlasticChallenge est lancé

Plus d'articles