Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

« Vous vouliez du vrac ? Voilà du pack ! » : Thierry Varlet, fondateur de Pack en transition

Henri Saporta
« Vous vouliez du vrac ? Voilà du pack !  » : Thierry Varlet, fondateur de Pack en transition

Directeur général d'Innovons à 360°, Thierry Varlet a fondé l'association Pack en transition.

Directeur général d’Innovons à 360°, Thierry Varlet explique le positionnement de Pack en transition, une nouvelle association positionnée comme un « think tank » de l’emballage et du conditionnement. -

Emballages Magazine : Comment est venue l’idée de Pack en transition ?
Thierry Varlet : Une expérience me vient immédiatement en tête. Sollicité par une grande entreprise de la restauration collective, j’ai été amené à réunir un groupe de réflexion autour des barquettes en plastique. C’était en 2018, au moment de l’amendement porté la députée Lauriane Rossi pour une interdiction du plastique. Nous avions réuni toutes les parties prenantes avec des élus, des acheteurs, des représentants des cuisines collectives et des cantines, des fabricants d’emballage et des associations telles que le collectif de parents Cantines sans plastique, à l’origine du mouvement. Des migrations aux troubles musculo-squelettiques (TMS) en passant, bien sûr, par la liaison froide, tous les sujets ont été abordés. Pour parvenir à la conclusion que le plastique était sans doute actuellement le meilleur compromis… Déployer une nouvelle organisation aussi optimisée et efficace est vraiment compliqué à mettre en œuvre en 2025 ! Une véritable écoute et les échanges accompagnés par une animation de qualité ont permis de développer les arguments et les contradictions avec clarté et rigueur en remettant les enjeux et les faits en perspective. Dire, ce n’est pas difficile ; ce qui est compliqué, c’est être capable d’écouter. C’est la force de l’intelligence collective.

Pourquoi se lancer maintenant ?
À mon sens, cet exemple illustre l’urgence de « faire ensemble » pour mettre en œuvre la transition écologique. Les industriels seuls, ce n’est pas suffisant. Après une trentaine d’années d’expérience dans l’agroalimentaire breton, je ressens cette urgence au jour le jour. Surtout au sein des très petites entreprises qui me sollicitent régulièrement. Les TPE constituent les forces vives de la Bretagne. L’association Pack en transition est née officiellement en décembre 2020. La première assemblée générale ordinaire a eu lieu le 8 avril. Nous étions une quinzaine, en ligne, confinement oblige. Nous privilégions la souplesse en recherchant les compétences au cas par cas, y compris avec des bénévoles. Le noyau dur est constitué par Blandine Lagain et Marion Hélou de Pack Eko et Innovons à 360°, la structure que j’anime avec Fabienne Rufin. La démarche consiste en priorité à rassembler les industriels, les élus, les associations et les consommateurs sur un principe d’équivalence. Les industriels doivent absolument regagner la confiance des consommateurs et des élus en expliquant ce qu’ils font, pourquoi et comment… Les élus et les consommateurs peuvent comprendre les motivations d’un choix.

« Il est urgent que les rencontres physiques puissent reprendre »

La pandémie a-t-elle eu des conséquences ?
Si le premier confinement en mars 2020 nous a fait prendre du retard dans nos projets, la crise sanitaire a finalement eu une grande vertu : faire enfin prendre conscience que l’emballage constitue une barrière essentielle contre les agressions virales et les contaminations. « Vous vouliez du vrac ? Voilà du pack ! », pourrait-on dire. La conservation et la protection du contenu sont les premières des fonctions ! Cette vérité, bien connue des industriels, a gagné le grand public. Tant mieux !

Quels sont les projets à court terme ?
Durant cette phase de déploiement de notre offre, nous allons organiser régulièrement des rencontres sur des thèmes d’actualité, le vrac, la consigne, le réemploi, les plastiques… Les sujets ne manquent pas. Une nouvelle réunion d’information est ainsi prévue le 14 avril. Nous construisons progressivement notre réseau avec, par exemple, European Packaging Network (EPN). Les premiers retours de nos interlocuteurs nous positionnent comme un « think tank » de l’emballage et du conditionnement. C’est tout à fait ça. Cette définition me va très bien. Cependant, il est urgent que les rencontres physiques puissent reprendre, car notre méthode est plus efficace quand nous sommes réunis dans une même pièce. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Profession

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Comme l’ensemble des emballages, le tube subit une flambée des prix de l’aluminium et des plastiques. Selon l’Association des fabricants de tubes européens, les bilans des fabricants sont considérablement[…]

Du bon usage des emballages...

Profession

Du bon usage des emballages...

Igus sauvé par le commerce en ligne

Résultats

Igus sauvé par le commerce en ligne

Carbios lève 114 millions d’euros

Economie circulaire

Carbios lève 114 millions d’euros

Plus d'articles