Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Videojet simplifie l’impression des codes

Tiziano Polito
Videojet simplifie l’impression des codes

Le leader mondial des machines à jet d’encre continu lance le modèle 1280 davantage tourné vers l'opérateur et conçu pour réduire les temps d’arrêt. -

Largement utilisé dans l’industrie, pour l’impression de dates limites de consommation, numéros de lot, codes-barres et autres informations présentes sur les produits, le jet d’encre continu (Continuous Ink Jet, CIJ) est aussi une technologie arrivée à maturité qui subit peu d’innovations de rupture. Toute l’habilité des constructeurs se résume alors à l’amélioration des équipements existants, en vue de simplifier leur usage par les opérateurs, réduire les pannes et faciliter la maintenance. Avec le 1280, Videojet a justement voulu répondre à ces objectifs en prévoyant divers dispositifs d’aide et d’accompagnement. Le constructeur américain garantit par exemple que son codeur peut être redémarré sans encombre après quatorze jours d’arrêt, puis travailler alternativement sur des cycles longs et courts sans qu’il soit nécessaire de réaliser des interventions spécifiques. Et ce, grâce au déploiement de systèmes comme le Dynamic Calibration qui surveille en permanence les conditions environnementales et ajuste automatiquement les paramètres de fonctionnement des buses pour maintenir élevée la qualité d'impression et maximiser la disponibilité.

Interface de commande 

Mais c’est du côté de l'assistance à la maintenance et au fonctionnement que les principales améliorations ont été effectuées. Tout d’abord avec l’interface de commande qui accède à des vidéos pour aider l’opérateur à comprendre où intervenir et comment résoudre les problèmes. Et s’il n’y parvient pas, il lui suffit d’appuyer sur un bouton pour accéder au service d’aide à distance, VideojetConnect, qui lui permet d’être mis en relation avec le réseau mondial d'experts de la société. Comme c’est le cas sur d’autres machines, Videojet a fait en sorte que sur cette interface constituée d’un écran tactile de 8 pouces inspiré de la tablette, les erreurs soient évitées « à la source », par exemple en détectant les incohérences de saisie de l’opérateur ou par le biais de redondances dans les procédures de contrôle. Enfin, le 1280 est doté du système Videojet SmartCartridge qui draine les fluides de la cartouche et offre une protection supplémentaire contre les fuites pendant le transport et la manutention. Le constructeur garantit, grâce à l’ensemble de ces améliorations, une réduction des temps de maintenance ordinaire de l’ordre de 95% par rapport aux autres codeurs. En préventif, cinq minutes de maintenance annuelle suffisent à éviter les problèmes, ou toutes les 3000 heures de fonctionnement.  

Filiale de l’américain Danaher, Videojet fabrique des appareils de marquage-codage autour des technologies jet d’encre continu, jet d’encre thermique, transfert thermique et laser. La société, qui emploie 4000 personnes dans 26 pays, revendique une base installée de 345 000 machines dans le monde et indique que ses clients codent quotidiennement plus de 10 milliards de produits. Le groupe Danaher réalise 16,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires (15 milliards d’euros) et emploie quelque 62 000 personnes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Profession

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

L’Ucima fait état d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, record absolu de tous les temps, mais anticipe une baisse en 2020. - 2019 aura été une année exceptionnelle[…]

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Acquisitions

Miller Graphics acquiert un spécialiste de la gestion de données

Des encres renouvelables chez Flint

Economie circulaire

Des encres renouvelables chez Flint

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Economie circulaire

Une rentrée sans plastique pour Carrefour

Plus d'articles