Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Valorie se positionne face à Eco-Emballages

Valorie se positionne face à Eco-Emballages

Pascal Gislais préside Valorie.

La filiale de l’allemand Reclay pose sa candidature pour le nouvel agrément qui courra de 2017 à 2022. -

Mission NEO 2017 : derrière ce nom de code relativement mystérieux digne du film Matrix, se cache un acronyme beaucoup plus explicite. Au-delà de « nouveau » en grec ancien, neo signifie très précisément Nouvel­ Éco-Organisme… En ce mercredi 17 juin 2015, Valorie dévoile officiellement sa candidature à l’agrément pour construire une alternative à Eco-Emballages qui est actuellement la seule société agréée pour la valorisation des emballages ménagers. À compter du 17 juin, Valorie va rencontrer toutes les parties prenantes dans le but d’expliquer sa démarche et de déposer son dossier auprès de la commission consultative d’agrément (CCA) pour une réponse en décembre 2016 afin d’être opérationnel en janvier 2017. Le 8 juillet­ 2015, il y aura donc au moins deux candi­dats déclarés lors de la réunion que le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie organise en vue de présenter le déroulement des travaux pour la rédaction des futurs cahiers des charges d’agrément des filières emballages ménagers et papiers. Le processus est encadré par le décret n°92-377 du 1er avril 1992 qui prévoit un réagrément tous les six ans des différents organismes. Dans un contexte de guérilla juridique soutenue, Eco-Emballages est actuellement agréé pour la période 2011-2016.

 

Monopole

À l’origine du dispositif français, il y avait trois sociétés : en difficulté financière, Adelphe, tourné vers le secteur vitivinicole et le verre, a été racheté par Eco-Emballages en 2005 ; après un scandale retentissant marqué par un rapport sans appel de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), Cyclamed, piloté par la filière pharmaceutique, s’est repositionné sur les médicaments non utilisés (MNU), la gestion des emballages vides de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Imbroglio autour de Chapelle-Darblay

Imbroglio autour de Chapelle-Darblay

Bercy regrette la décision du papetier finlandais UPM qui a préféré Samfi/Paprec à Veolia/Fibre Excellence. - « Paprec remporte Chapelle-Darblay » titrait Emballages Magazine dans la[…]

15/10/2021 |
Paprec remporte Chapelle-Darblay

Investissements

Paprec remporte Chapelle-Darblay

Plastiques : la longue marche de la transition

Profession

Plastiques : la longue marche de la transition

Gallus n’est plus à vendre

Acquisitions

Gallus n’est plus à vendre

Plus d'articles