Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

UPM Raflatac remplace le pétrole par le bois

Tiziano Polito
UPM Raflatac remplace le pétrole par le bois

Forest Film est issu de résidus de pulpe de papier.

Le fabricant de matériaux pour étiquettes lance une alternative aux films en polypropylène (PP). -

Les matériaux plastiques sont toujours plus appréciés dans le domaine de l’étiquetage en raison de leur brillance, de leur transparence, de leur résistance. Mais ils peuvent intimider certaines marques du fait de leur origine fossile. Afin de profiter de leurs avantages tout en mettant de côté leurs inconvénients, UPM Raflatac lance Forest Film, un substrat aux caractéristiques identiques au polypropylène (PP) à la seule différence qu’il est issu à 100% de cellulose. Il s’agit d’une première sur le marché !

Pulpe de papier 

Le matériau a été développé avec UPM Biofuels, une autre filiale du groupe finlandais, à partir de UPM BioVerno naphta, un hydrocarbure issu de résidus de pulpe de papier provenant de forêts gérées durablement. « Ce film innovant répondra aux besoins des marques qui veulent remplacer les matériaux vierges fossiles traditionnels par des matériaux renouvelables. Il offre aux entreprises un moyen efficace et percutant de dépasser leurs objectifs de durabilité sans compromettre les performances du produit. », indique l’entreprise dans un communiqué. Signataire du « New Plastics Economy Global Commitment » lancé par la Fondation Ellen MacArthur, UPM Raflatac s’est engagé à remplacer les matériaux d’origine fossile et non-renouvelables utilisés dans l’étiquetage par des produits renouvelables fabriqués à partir de biomasse d’origine forestière.

Filiale de UPM, UPM Raflatac fait partie du groupe finlandais The Biofore Company. L’entreprise a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros avec un effectif de 3000 personnes et dispose de dix usines dans le monde. Elle compte parmi les leaders mondiaux dans la production de matériaux pour l’étiquetage adhésif.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les opposants à la consigne satisfaits

Profession

Les opposants à la consigne satisfaits

Dix signataires saluent le travail de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. - Dix signataires saluent le travail de la commission de l’aménagement du territoire[…]

Des substances nocives dans les trois quarts des produits en plastique de consommation courante

Sécurité sanitaire

Des substances nocives dans les trois quarts des produits en plastique de consommation courante

Col de cygne dédouble son ensacheuse

Col de cygne dédouble son ensacheuse

Le Sénat rejette « la consigne de Coca-Cola »

Economie circulaire

Le Sénat rejette « la consigne de Coca-Cola »

Plus d'articles