Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Une sortie de crise incertaine dans les emballages plastique

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Une sortie de crise incertaine dans les emballages plastique

© ExcelRise

La deuxième enquête de conjoncture réalisée par Elipso auprès de ses adhérents met en avant une baisse d’ensemble de la production. -

« Pour l’ensemble des emballages plastique, tous secteurs confondus, la production 2020 ne dépassera pas la production 2019. La hausse en trompe-l’œil de certaines familles d’emballages (alimentaire à destination de la grande distribution et hygiène) en début de confinement ne compensera pas la baisse de l’ensemble des emballages plastique », analyse Françoise Andres, la présidente d’Elipso, à la suite de la deuxième enquête du syndicat français des fabricants d’emballages en plastique. L’enquête, réalisée du 29 avril au 8 mai auprès des adhérents de l’organisation professionnelle, montre également que, pour la moitié des entreprises, un « retour à la normale » ne se fera pas avant six mois à un an.

Un tassement de la demande

Constat majeur de ce baromètre : la prudence de la filière face aux incertitudes économiques. Elle s’explique par la baisse des commandes clients observée en avril 2020 par 47% des adhérents, en comparaison avec avril 2019. « Ces perspectives annoncent une sortie de crise incertaine pour la majorité des fabricants d’emballages plastique en France », indique Elipso. Ainsi, 41% des entreprises conservent encore une production en légère hausse, mais avec un important tassement de la demande. Sur l’ensemble des entreprises, seulement 12% enregistrent une hausse de production supérieure à 10% en avril 2020 par rapport à 2019, contre 38% en début de confinement. Pour 40% des répondants, le principal facteur pesant sur la production est la baisse de la demande. Et deux tiers d’entre eux estiment que la structure du marché de l’emballage va être modifiée durablement avec une transformation des schémas logistiques, liée à l’essor du commerce électronique et du drive, d’une part, des attentes plus fortes des consommateurs en matière d’hygiène des produits, d’autre part.

Des investissements qui pourraient être décalés

Malgré ces incertitudes, la quasi-totalité des entreprises du secteur (98%) souhaite poursuivre la transition vers l’économie circulaire. « Plus d’un tiers des interrogés appellent même à approfondir encore plus rapidement cette dynamique enclenchée depuis quelques années déjà », note encore Elipso, même si, pour 42%, « la réalité économique actuelle pourrait décaler certains investissements ». Dans ce domaine, la priorité est l’incorporation de matière recyclée (81%) malgré la chute des prix des résines vierges. Suivent la recyclabilité (69%) et l’allègement (40%).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Agfa investit dans les encres

Investissements

Agfa investit dans les encres

Le constructeur accroît ses capacités à Mortsel, en Belgique, pour répondre à la demande dans l’impression numérique. - Ce n’est un secret pour personne, l’impression numérique[…]

Le vrac devrait se déconfiner rapidement

Le vrac devrait se déconfiner rapidement

Ineos devient le leader mondial de l'acide téréphtalique

Acquisitions

Ineos devient le leader mondial de l'acide téréphtalique

Du changement à la tête de Miller Graphics France

Carnet

Du changement à la tête de Miller Graphics France

Plus d'articles