Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Une nouvelle vie pour les squelettes d’échenillage

Tiziano Polito
Une nouvelle vie pour les squelettes d’échenillage

Polifilm et Herma recyclent ces déchets en nouvelles étiquettes. - 

 

De 150 à 200 euros la tonne : tel est le prix à payer, en moyenne, par les industriels afin de se débarrasser des squelettes de film adhésif qui sont ôtés du dorsal siliconé après l'opération d'échenillage.  Polifilm et Herma, respectivement spécialisés dans l’extrusion de films plastique et la fabrication de matériaux pour étiquettes ont trouvé la solution pour donner une nouvelle vie à ce co-produit lorsque celui-ci est constitué de polyéthylène (PE). Grâce à leur procédé, le squelette est en effet transformé dans un nouveau film d’étiquetage, moins noble que celui issu d’une résine vierge mais pouvant être utilisé par exemple pour des applications où l'aspect qualitatif n'est pas prioritaire comme dans le bâtiment ou le bricolage (photo ci-dessous).

Au plan du recyclage, la principale avancée technique a consisté à éliminer les écueils liés aux encres et aux colles qui empêchaient jusque-là de valoriser correctement la matière.

 

Option raisonnable

Bien qu'il n'existe aucune étude officielle, les deux entreprises estiment le marché de ce type de déchets à 7300 tonnes en Europe. « Au-delà des coûts que la gestion des déchets implique, la simple destruction de matières premières ne peut pas être considérée comme une option raisonnable du point de vue de la durabilité. Nous sommes toujours désireux de mettre en évidence les moyens d’instaurer une économie circulaire et de réduire davantage l’empreinte écologique des étiquettes », a indiqué Ulli Nägele, responsable du développement chez Herma. A terme, une approche similaire devrait être adoptée pour les films en polypropylène (PP).  

Basé à Filderstadt près de Stuttgart (Allemagne), Herma développe des matériaux pour l’étiquetage et des étiqueteuses. En 2019, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 364,4 millions d'euros avec un effectif de 1097 personnes.

Spécialisé dans les films en polyéthylène, Polifilm extrusion est une filiale du groupe éponyme basé à Cologne (Allemagne). Fondée en 1972, la société gère 10 usines et plus de 20 sites dans le monde pour un chiffre d’affaires de 567 millions d'euros et un effectif de 1600 personnes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Trois alternatives pour économiser 380 000 tonnes de plastique

Economie circulaire

Trois alternatives pour économiser 380 000 tonnes de plastique

Le WWF publie un rapport réalisé avec le cabinet EY, Le Plastique, ça n’emballe plus ?, qui étudie les alternatives aux emballages plastique à usage unique, évalue leur[…]

Comexposium en procédure de sauvegarde

Profession

Comexposium en procédure de sauvegarde

Les prix des plastiques en août 2020

Indicateurs

Les prix des plastiques en août 2020

Rendez-vous le 7 octobre avec Emballages Magazine

Profession

Rendez-vous le 7 octobre avec Emballages Magazine

Plus d'articles