Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Une chaire sur les matériaux durables à l’EPF de Lausanne

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Une chaire sur les matériaux durables à l’EPF de Lausanne

© Nestlé

Nestlé, Sig, Logitech et d’autres industriels financent un programme de recherche pour développer des alternatives au plastique dans l’emballage. -

Une chaire sur les matériaux durables va être créée au sein de l’Institut des matériaux de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL, Suisse). Elle est financée à hauteur de 5 millions de francs suisses (4,7 millions d’euros) sur dix ans par Nestlé, Logitech, Sig et d’autres industriels. Elle sera plus particulièrement dédiée à la recherche et développement (R&D) de matériaux alternatifs dans une perspective de réduction des déchets plastique.

Répondre aux préoccupations environnementales

La chaire sera confiée à un professeur assistant en cours de titularisation. Elle sera chargée d’élaborer et de mettre en œuvre le nouveau programme de recherche, en se concentrant notamment sur l’impact environnemental des matériaux et « l’étude des matériaux d’origine végétale, biodégradables et recyclables, y compris les matériaux barrière à haute performance à base de papier, qui pourraient contribuer à répondre aux préoccupations environnementales », selon un communiqué des cofondateurs.

Compréhension des structures et propriétés

Pour Stefan Palzer, directeur technique de Nestlé, lutter contre la pollution par le plastique est une priorité absolue pour le groupe suisse : « Nous poursuivons nos efforts pour expérimenter de nouvelles approches de réutilisation des emballages, tout en évaluant de nouvelles technologies de recyclage et des matériaux d'emballage durables. Le développement de matériaux performants et respectueux de l'environnement nécessite une compréhension fondamentale des structures et des propriétés des matériaux. C'est pourquoi nous collaborons avec nos partenaires d'innovation pour investir dans la recherche sur les matériaux durables à l'EPFL. » « Nos spécialistes se sont déjà engagés à développer de nouveaux matériaux de pointe qui aideront le monde à se débarrasser de sa dépendance aux produits à base de pétrole. L'établissement de relations solides avec les partenaires industriels est essentiel pour que ces nouveaux produits atteignent les clients de la manière la plus efficace possible », ajoute Martin Vetterli, le président de l'EPFL.

L’Institut des sciences de l’emballage de Nestlé, créé en 2018, collabore déjà avec l’EPFL. Les deux partenaires ont conclu un accord de quatre ans pour soutenir des projets postdoctoraux et de doctorat visant à développer et à tester des emballages alimentaires conçus en fonction du cycle de vie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lactips lève 13 millions

Investissements

Lactips lève 13 millions

Le spécialiste des films hydrosolubles compte produire dix mille tonnes dans sa première usine. - Au terme d’un nouveau tour de table, le français Lactips a clôturé une augmentation de capital de 13[…]

La survie des recycleurs de plastique en jeu

Profession

La survie des recycleurs de plastique en jeu

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

LivingPackets lance la production de The Box

Economie circulaire

LivingPackets lance la production de The Box

Plus d'articles