Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Une carte à puce en carton chez Iggesund

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Une carte à puce en carton chez Iggesund

L’électronique imprimée permet de réaliser des emballages intelligents. -

Selon l’Association internationale des fabricants de cartes (ICMA), quelque 37 milliards de cartes ont été produites en 2019, des cartes pour la plupart en polychlorure de vinyle (PVC). Iggesund a développé une alternative en carton entièrement recyclable. Le papetier suédois s’appuie sur les avancées de l’électronique imprimée pour réaliser la puce. « À la place de l’aluminium, nous employons de l’encre conductrice, cela permet de recycler la carte après utilisation pour la retransformer en pâte à papier », explique Thomas Janson, chargé d’affaires chez Iggesund Paperboard. Le pulpeur doit être équipé en désencrage. Conçue pour les applications sans contact avec notamment le protocole de communication en champs proche (NFC), la puce est intégrée entre deux couches de carton Invercote. Selon le papetier, une carte à puce en carton diminue de 95% les émissions de gaz à effet de serre (GES), soit 0,55 grammes de CO2 contre 11,4 grammes pour une carte en  PVC.

Cellule robotisée

L’industrie papetière explore le potentiel de l’électronique imprimée depuis plusieurs années. « Développement d'une cellule robotisée pour l'impression de circuits électroniques à la surface d'objets 3D et applications industrielles » : tel est justement l‘intitulé de la thèse de doctorat que Gioia Furia a soutenu en janvier 2021 au sein de l'Université Grenoble Alpes. L’objectif ? « Réaliser une cellule robotisée 6 axes pour imprimer des circuits électroniques sur des objets de forme quelconque, adaptée au prototypage et à la production en petites séries d'objets 3D intégrant de l'électronique de surface ». La conception d’emballages intelligents est une application concrète de ce type de recherche. La thèse était préparée sous la direction de Davide Beneventi, directeur de recherche au sein du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) avec Didier Chaussy, professeur à l’École internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux et du Laboratoire Génie des procédés papetiers  (Grenoble INP-Pagora/LGP2), en co-encadrement avec Philippe Marin, maître de conférences au sein du laboratoire Sciences pour la conception, l’optimisation et la production (Gscop) de l’école.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Brune Poirson entre chez Accor

Carnet

Brune Poirson entre chez Accor

La secrétaire d’État à la Transition écologique de 2017 à juillet 2020 a porté la loi Agec. - En a-t-elle fini avec la politique ? « Aujourd’hui, mon mandat parlementaire[…]

16/04/2021 |
Un nouveau Pdg chez Siegwerk

Economie circulaire

Un nouveau Pdg chez Siegwerk

Le gouvernement démuni face aux pénuries

Profession

Le gouvernement démuni face aux pénuries

Accord sur une baisse des salaires chez Fibre Excellence

Défaillance

Accord sur une baisse des salaires chez Fibre Excellence

Plus d'articles