Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Une bactérie pour l'acide polylactique

TP

Bacillus thermoamylovorans : tel est le nom de la bactérie que Yannick Combet-Blanc, chercheur au laboratoire de microbiologie de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) de Marseille (Bouches-du-Rhône), a réussi à isoler... Dans le vin de palme, en Afrique. Une découverte primée par le prix Recherche-Innovation 2001 décerné le 23 octobre 2001 par l'Agence de l'innovation (Anvar). Son intérêt ? Il n'est pas des moindres puisque ce micro-organisme est capable de produire, par fermentation d'un sucre, de l'acide L(+) lactique, qui, une fois polymérisé, devient de l'acide polylactique (PLA). Le PLA, produit notamment par Cargill Dow Polymers (CDP) à base d'amidon, est déjà employé dans la fabrication d'emballages biodégradables. Pour sa part, le procédé de l'IRD s'effectue en continu, en grande quantité et pour un coût jugé économique.

Echelle industrielle. Filiale de la Société des sucreries et raffineries d'Erstein (SSRE), Episucres s'est associé au projet du laboratoire marseillais dont il constitue, pour l'heure, l'unique partenaire industriel. Un troisième partenaire, le Centre de recherche sur les biopolymères artificiels (CRBA) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de Montpellier (Hérault) a, quant à lui, été chargé de travailler sur le dernier maillon de la chaîne : à savoir comment traiter l'acide lactique en vue d'obtenir un plastique biodégradable. « Après l'étape du laboratoire, nous travaillons maintenant sur le process afin d'exploiter le procédé à l'échelle industrielle », explique Francis Laurent, directeur technique des Sucreries d'Erstein. L'entreprise ne cache pas ses ambitions : les plastiques biodégradables pourraient constituer un débouché intéressant pour ses activités. Notamment lorsque la matière première est disponible en grande quantité et à bas prix.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les emballages métalliques légers se recyclent mieux

Economie circulaire

Les emballages métalliques légers se recyclent mieux

Porté par le Celaa, le Projet métal a permis de traiter 950 tonnes d’aluminium en 2018, contre 660 en 2017. - Les emballages métalliques légers sont en pleine expansion : dosettes de café et de[…]

23/01/2020 | AluminiumAcier
Zünd crée une filiale en France

Technologie

Zünd crée une filiale en France

La Chine s’attaque aux sacs, pailles et gobelets en plastique

La Chine s’attaque aux sacs, pailles et gobelets en plastique

Crown va consommer moins d’eau

Stratégie

Crown va consommer moins d’eau

Plus d'articles