Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Tiziano Polito
Une année 2019 exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage italiens

Villa Marchetti, à Baggiovara, près de Modène (Italie), accueille le siège de Ucima depuis 2012.

L’Ucima fait état d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, record absolu de tous les temps, mais anticipe une baisse en 2020. -

2019 aura été une année exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage et de conditionnement italiens pour au moins trois raisons. Tout d'abord, avec un chiffre d’affaires cumulé de 8 milliard d’euros, la filière se situe en hausse pour la quatrième année consécutive. En l’occurence, la progression est de 2,2% sur 2018 selon le rapport annuel de Unione costruttori italiani macchine automatiche (Ucima) qui représente les industriels du secteur. Ensuite, il s’agit de la première fois que la barre des 8 milliards d’euros est franchie. La troisième raison tient aux performances de la filière par rapport aux autres secteurs exportateurs de la Péninsule. En effet, la machine d’emballage est le seul secteur des biens d'équipement à connaître une reprise en 2019 et se confirme ainsi comme "le" segment leader de la construction mécanique de l'autre côté des Alpes. Les chiffres son éloquents : au cours de ces huit dernières années (2012-2019), les fabricants de machines d'emballage italiens ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de près de 50%, pour passer de 5,5 à 8,04 milliards d'euros, quand les exportations se sont accrues de 40% (de 4,56 à 6,35 milliards d'euros) et les emplois de 7000 unités.

Le rôle de l'export

Si 2018 avait été favorable à la demande intérieure, du fait des dispositifs d’aide à l’investissement, 2019 confirme le rôle de l’export pour les constructeurs transalpins. 79% du chiffre d'affaires du secteur a été réalisé à l'étranger, soit 6,35 milliards d'euros, ce qui représente une progression de 2,3%. Cette croissance des exportations est d'un demi point supérieure à celle des ventes domestiques  (+ 1,8% en 2019 à 1,69 milliard d'euros). L'Union européenne reste la principale destination des machines d'emballage italiennes et représente 37,5% du chiffre d'affaires total, soit 2 383 millions d'euros, suivie à la deuxième place par l'Asie avec des ventes d’une valeur de 1 402 millions d'euros et une part de marché de 22,1%, puis l’Amérique du Nord en troisième position avec 814 millions d'euros (12,8%). L’Europe hors-UE représente un chiffre d’affaires de 637 millions d'euros (10%), l’Amérique du Sud 559 millions d'euros (8,8%), l'Afrique 449 millions d'euros (7,1%) et l'Océanie 107 millions d'euros (1,7%). Avec, respectivement, 2 377 millions d'euros  et 2 120 millions d'euros de chiffre d’affaires, l’alimentaire et les boissons gardent la tête du classement par spécialités. Ces deux marchés représentent 56% des débouchés pour les constructeurs italiens. Ils sont suivis par la pharmacie (1 475 millions d'euros) et la catégorie divers qui englobe notamment les machines pour le tabac et les tissus (1 461 millions d'euros). La cosmétique (312 millions d'euros) qui progresse de 10,1% et représente le segment le plus dynamique, et la chimie - stable à 292 millions d'euros -, clôturent le classement.

Fusions-acquisitions

L’analyse macroéconomique de la filière met en évidence une prédominance de PME puisque les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 5 millions d'euros représentent les deux tiers de la population de constructeurs italiens sur un total de 626 entreprises. Ces sociétés ne cumulent toutefois que 8,4% du chiffre d'affaires total et 5,4% des exportations. En revanche, les entreprises les plus structurées représentent 58% du chiffre d'affaires et 64% des exportations. L’Ucima souligne toutefois que le nombre d'entreprises a diminué en 2019 (-2,4% à 616) du fait des phénomènes fusions-acquisitions tandis que le nombre de salariés a augmenté de 2,1% pour passer à 33 304 personnes.  La taille de l'entreprise influe également de manière significative sur la rentabilité par salarié, qui va de 126 000 euros pour les petites entreprises à plus du double (281 000 euros) pour les entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse 50 millions d'euros, soit une moyenne sectorielle de 241 000 euros. Il existe une disparité similaire en termes de qualifications: la proportion de diplômés (et d'ingénieurs en particulier) est presque deux fois plus élevée dans les entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse 50 millions d'euros que dans les petites entreprises.

Ralentissement

Covid-19 oblige, les prévisions pour l’exercice en cours ne sont pas particulièrement optimistes. «La plupart de nos entreprises ont continué à fonctionner pendant le confinement, mais nos performances seront affectées par le ralentissement général des activités de production et la baisse de la demande mondiale » a indiqué le président sortant d'Ucima, Enrico Aureli. Pour la première fois après sept éditions, le pourcentage de fabricants italiens de machines d'emballage prévoyant une croissance de leur activité au cours des mois à venir a chuté à 20% de l’échantillon contre près de la moitié en 2019 dans de l'enquête statistique Ucima. 40% des entreprises interrogées sont en revanche plus catégoriques et estiment que leurs ventes vont décliner.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Carbios déménage chez Michelin

Economie circulaire

Carbios déménage chez Michelin

La société de chimie verte regroupe quatre sites sur un seul, mis à la disposition par son actionnaire, y compris le démonstrateur de recyclage de PET initialement prévu à Saint-Fons. -[…]

Mouvement social dans la pâte à papier à Tarascon

Social

Mouvement social dans la pâte à papier à Tarascon

Benny Landa confirme son attachement à la Drupa

Rendez-vous

Benny Landa confirme son attachement à la Drupa

B2A Technology devient Alstef Group

Stratégie

B2A Technology devient Alstef Group

Plus d'articles