Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Concours

Un trophée réalisé par Col de cygne

Un trophée réalisé par Col de cygne

Pour délivrer le sachet parfait, un conformateur pour ensacheuse verticale répond à des tolérances chirurgicales.

On ne change pas une équipe qui gagne ! Pour la troisième année consécutive, Col de cygne a réalisé le trophée de l’Oscar de l’emballage. Une mention spéciale pour Carlos Rodriguez : le patron de l’entreprise a accepté de suivre le concours organisé par Infopro Digital, l’éditeur d’Emballages Magazine, malgré les péripéties qui ont émaillé cette année si particulière. Bien emballés comme il se doit, les trophées ont même été expédiés, dans la dernière ligne droite, à tous les lauréats afin que chacun puisse s’enregistrer avec. Le spécialiste des cols de conformateur - ou cols de cygne - pour ensacheuse verticale décline en une vingtaine d’exemplaires son équipement tout spécialement pour le concours. D’une précision chirurgicale, ce composant en métal comprend trois parties - l’épaule, le tube et la demi-bride - usinées séparément puis assemblées par soudage TIG.

Cintrée à la main

Constituée d’une tôle gaufrée en Inox 5WL, la première de ces pièces recouvre un rôle essentiel puisque c’est elle qui reçoit le film provenant de la bobine afin de le plier. Cintrée à la main après avoir été « pointée », c’est dire soudée à un seul endroit, elle est toujours testée et vérifiée manuellement. Tout défaut de surface, de centrage, mais aussi une erreur de courbure auront pour conséquence de « marquer » le sachet et de provoquer des plis en empêchant le bon fonctionnement de l’ensacheuse. Le tube se doit lui aussi d’être parfaitement cylindrique. Chaque pièce mobilise quatre salariés, pendant huit heures en tout, pour autant de spécialités que sont la découpe par jet d’eau, la soudure, le tournage et l’usinage. Les tolérances, de l’ordre de 3/10e de mm, sont identiques à celles qui sont requises par les conditionneurs dans leurs cahiers des charges.  

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pâte à papier : une dernière chance pour Tarascon

Social

Pâte à papier : une dernière chance pour Tarascon

Sous étroite surveillance de l’État, l'usine, menacée de liquidation tout en faisant face à un procès, risque une amende pouvant aller de 50 000 à 500 000 euros. - Après un premier[…]

15/01/2021 | PapierJustice
Bobst rachète le distributeur français Jetpack

Acquisitions

Bobst rachète le distributeur français Jetpack

Le projet de PLA de Grandpuits ne passe toujours pas

Social

Le projet de PLA de Grandpuits ne passe toujours pas

Dernière ligne droite pour le décret « 3R » ?

Profession

Dernière ligne droite pour le décret « 3R » ?

Plus d'articles