Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Un programme européen pour des produits durables

Arnaud Jadoul
Un programme européen pour des produits durables

La Commission européenne a dévoilé un plan d’action pour l’économie circulaire axé sur la recyclabilité, le droit à la réparation et la préservation des ressources naturelles. -

La Commission européenne a dévoilé mercredi 11 mars un plan d’action pour l’économie circulaire qui constitue l’un des principaux éléments de son Pacte vert pour l’Europe. Ce nouveau programme met l’accent sur la conception et la production. Il vise à améliorer la recyclabilité des biens consommés dans l’Union européenne et, au-delà, la réduction de l’utilisation des ressources naturelles. Frans Timmermans, vice-président de la Commission en charge du Pacte vert, a déclaré à ce propos : « Pour parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050, préserver notre environnement naturel et renforcer notre compétitivité économique, notre économie doit être totalement circulaire. Aujourd’hui, elle est encore essentiellement linéaire, puisque 12% seulement des matières et des ressources secondaires y sont réintroduites. [...] Il existe un énorme potentiel à exploiter tant pour les entreprises que pour les consommateurs. Avec ce plan, nous lançons des mesures visant à transformer le mode de fabrication des produits et à donner aux consommateurs les moyens de faire des choix durables pour leur propre bénéfice et pour celui de l’environnement. »

La norme de la durabilité

Quatre ans après la publication d’une première stratégie qui ciblait plutôt le recyclage des déchets, ce plan veut, selon le commissaire en charge de l’environnement Virginijus Sinkevicius, « modifier le sommet de la chaîne de durabilité, à savoir la conception des produits ». Parmi les dispositions, la Commission veut donc « faire en sorte que les produits durables deviennent la norme dans l’UE ». Dans cette optique, elle va proposer un texte législatif sur la politique des produits durables afin qu’ils « soient plus faciles à réutiliser, à réparer et à recycler et contiennent autant que possible des matériaux recyclés plutôt que des matières premières primaires », explique-t-elle dans un communiqué. Ces mesures doivent servir à limiter les usages uniques, lutter contre l’obsolescence prématurée et interdire la destruction des marchandises durables invendues. Pour les emballages, de nouvelles exigences, plus floues, sont annoncées, dont la réduction des emballages et du suremballage. Concernant les matières plastique, le texte propose de nouvelles obligations relatives à la teneur en matières recyclées et « une attention particulière accordée aux microplastiques ainsi qu’aux plastiques biosourcés et aux matières plastique biodégradables ».

La ressource secondaire des déchets

Enfin, la suppression « totale » des déchets est visée grâce, en particulier, à leur transformation « en ressources secondaires de grande qualité qui bénéficieront d’un marché des matières premières secondaires fonctionnel ». La Commission envisage par ailleurs la mise en place d’un modèle harmonisé à l’échelle européenne pour la collecte sélective des déchets et l’étiquetage. La diminution « au minimum » des exportations de déchets depuis l’Union européenne et la lutte contre les transferts illicites sont également au cœur du programme.

Une mosaïque d’initiatives positives

Le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) a « applaudi » cette annonce. Le plan « contient une mosaïque de quelques initiatives positives sur la façon dont nous produisons, consommons et disposons des ressources et des produits », a estimé l’association Les Amis de la Terre. Les organisations non gouvernementales (ONG) de défense de l’environnement regrettent tout de même l’absence d’un caractère contraignant.

Avec Bakhta Jomni (Plastiques & Caoutchoucs Magazine)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne

Sécurité sanitaire

Le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne

L’Anses propose d’identifier la substance utilisée pour, notamment, des colles et résines industrielles comme un perturbateur endocrinien avéré pour l’être humain. - Le résorcinol est[…]

03/04/2020 | Encres-colles
Schubert accélère dans la robotisation

Technologie

Schubert accélère dans la robotisation

Antalis passe sous pavillon japonais

Acquisitions

Antalis passe sous pavillon japonais

Eranova rejoint le Pacte plastique européen

Economie circulaire

Eranova rejoint le Pacte plastique européen

Plus d'articles