Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

Les incertitudes autour de Chapelle Darblay durent depuis plusieurs mois.

L’organisation professionnelle indique soutenir les projets de VPK et Norske Skog et surveille le dossier Chapelle Darblay. -

Dans un communiqué en date du 17 juin, la Fédération nationale des activités de la dépollution et de l’environnement (Fnade) dévoile son « plaidoyer pour une réindustrialisation papetière française et l’utilisation des papiers et cartons, collectés et triés en France ». L’organisation professionnelle indique soutenir « les initiatives, publiques ou privées, permettant de consolider et de développer l’industrie papetière, localisée en France et consommatrice de papiers-cartons issus du recyclage ». La Fnade analyse le profond bouleversement que vit actuellement l’industrie papetière française : « Depuis quelques années, la digitalisation de l'économie entraîne une baisse des usages graphiques, cependant compensée par une augmentation des papiers d'emballage. Mais malgré ces transferts d’usage des papiers et des cartons, la baisse de production des papiers-cartons a diminué en France de 32% en vingt ans », soit 10 millions de tonnes produites en 2000 contre 6,8 en 2020.

Papiers pour ondulé

Faute de débouchés sur le territoire national, les papiers et cartons à recycler (PCR), issus des collectes sélectives et des déchetteries, sont actuellement exportés à hauteur de 26%. Seul l’emballage peut prendre le relais pour maintenir le recyclage en France. De citer les trois dossiers majeurs tournés vers la production de papiers pour ondulé (PPO) entièrement constitués de PCR. Soit les projets du belge VPK à Alizay (Eure) et du norvégien Norske Skog à Golbey (Vosges) avec le projet Box. Il faut y ajouter les incertitudes  autour de la reprise de Chapelle Darblay à Grand-Couronne (Seine-Maritime). Avant sa fermeture par le finlandais UPM, cette papeterie utilisait 280 000 de PCR par an pour fabriquer du papier journal. La clôture des offres de reprise est fixée à la fin du mois de juin. 

Membre de la Fédération européenne des activités de la dépollution et de l’environnement (FEAD), la Fnade, avec ses 232 adhérents, représente 9,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Economie circulaire

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi Climat et résilience. Les articles 11, 11 bis et 12 concernent plus particulièrement les emballages avec des échéances en 2025 ou en 2030. - Le[…]

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

Exclusif

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Profession

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Progroup bat un record dans l’ondulé

Carnet

Progroup bat un record dans l’ondulé

Plus d'articles