Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Un designer le nez dans les poubelles

Henri Saporta
Un designer le nez dans les poubelles

Le Sitom s'est installé dans ses nouveaux locaux en avril 2020.

Fabrice Peltier participe à la communication du Sitom des Vallées du Mont-Blanc. -

Bien connu des lecteurs d’Emballages Magazine en tant que spécialiste du design packaging, expert en écoconception et consultant pour les organisateurs de salon, Fabrice Peltier ajoute une nouvelle corde à son arc : le traitement des déchets. Élu de Combloux (Haute-Savoie) depuis les dernières élections municipales, Fabrice Peltier est en effet entré, le vendredi 11 septembre, dans le Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères (Sitom) des Vallées du Mont-Blanc au sein du bureau et de la commission  communication. Un créatif qui s’implique concrètement dans la collecte, le tri et le recyclage à l’échelle locale : voilà qui n’est pas banal ! Équipé d’une usine d’incinération des ordures ménagères (UIOM) implanté à Passy depuis 1995, le Sitom a mis en place le tri à la source des emballages ménagers en 2001, a ouvert un premier site de compostage partagé en 2007, puis récemment à Combloux, et collecte capsules de café en aluminium et bouchons en polyéthylène haute densité (PEhd). Un « jury du nez » surveille les éventuelles dérives olfactives liées au traitement des déchets. Le vrac est encouragé grâce à la distribution de sacs réutilisables. Consultant pour Citeo, l’organisme agréé pour la valorisation des emballages et des papiers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP) et membre actif du Conseil national de l’emballage (CNE), Fabrice Peltier entend « partager son expertise » pour que « les emballages ne deviennent jamais des déchets » grâce à « une communication positive et joyeuse » et non pas « culpabilisatrice et moralisatrice ».

Apport volontaire

Installé dans ses nouveaux locaux depuis avril 2020, le Sitom, présidé par Chrystelle Rebet, regroupe 62 000 habitants répartis sur vingt communes. L’apport volontaire est la norme sur des territoires parfois difficiles d'accès. Descendre les déchets des hauteurs du Mont-Banc constitue un enjeu en soi. La collecte des « recyclables » s’est élevée à 3,8 t en 2019 pour une moyenne de 60 kg par habitant. En répartition par traitements, le recyclage représente 43,3%, la valorisation énergétique, 29,1% et la décharge encore 27,1%. Le bilan financier de 2019 indique des dépenses de 1,3 million d’euros pour des recettes de 1,4 million. Comme toutes les zones touristiques, le Sitom voit sa population augmenter fortement en fonction des saisons. Un défi en termes de communication pour faire comprendre et appliquer les consignes de tri aux Français comme aux étrangers…

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Trois alternatives pour économiser 380 000 tonnes de plastique

Economie circulaire

Trois alternatives pour économiser 380 000 tonnes de plastique

Le WWF publie un rapport réalisé avec le cabinet EY, Le Plastique, ça n’emballe plus ?, qui étudie les alternatives aux emballages plastique à usage unique, évalue leur[…]

Comexposium en procédure de sauvegarde

Profession

Comexposium en procédure de sauvegarde

Les prix des plastiques en août 2020

Indicateurs

Les prix des plastiques en août 2020

Rendez-vous le 7 octobre avec Emballages Magazine

Profession

Rendez-vous le 7 octobre avec Emballages Magazine

Plus d'articles