Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Carnet

Un ancien de Michelin à la tête de Carbios

Un ancien de Michelin à la tête de Carbios

Emmanuel Ladent.

Emmanuel Ladent succède à Jean-Claude Lumaret qui a fait valoir ses droits à la retraite. -

Les liens entre Carbios et Michelin se sont renforcés ces dernières années. Pour preuve, c’est dans un hall du siège historique du manufacturier de Cataroux, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), que Carbios a installé il y a quelques semaines son démonstrateur pour tester la faisabilité industrielle du recyclage enzymatique des déchets en polyéthylène téréphtalate (PET), l’un de ses projets les plus importants. Par ailleurs, Michelin figure parmi les actionnaires de l’entreprise de chimie verte.

Ces raisons ont sans doute pesé dans la nomination d’Emmanuel Ladent au poste de directeur général de la société à compter du 1er décembre 2021. Le responsable sera également président de Carbiolice, la filiale de Carbios spécialisée dans les polymères biodégradables. Âgé de 52 ans, diplômé de la Neoma Business School, Emmanuel Ladent a effectué quasi toute sa carrière chez Michelin où il officie depuis 1992. Il dirigeait jusqu’à présent la plus importante division du groupe clermontois, celle des marques mondiales de l’automobile. Son expérience à l’international, avec plus de vingt années passées sur différents continents, sera très utile à Carbios dont les procédés, notamment dans le recyclage, sont promis à se développer au-delà des frontières hexagonales.

Transition

Emmanuel Ladent succède à Jean-Claude Lumaret, qui a cofondé Carbios avec Philippe Pouletty, directeur général de Truffle Capital, il y a dix ans. À 64 ans, il a fait valoir ses droits à la retraite. Afin d'assurer la transition, il demeurera néanmoins salarié de la société jusqu'à son départ effectif le 31 mars 2022 et conservera son mandat d’administrateur jusqu'à l’issue de l’assemblée générale qui se tiendra en 2025.

Carbios développe des procédés de recyclage et de biodégradation des plastiques. La société a notamment mis au point un procédé de recyclage enzymatique des plastiques et des textiles à base de polyéthylène téréphtalate (PET). Pour soutenir ce projet, l’entreprise s'appuie sur un consortium réunissant L’Oréal, Nestlé Waters, PepsiCo et Suntory Beverage & Food Europe qui sont aussi de gros utilisateurs de bouteilles et flacons en PET. La société a également développé une technologie de biodégradation enzymatique des plastiques à usage unique en acide polylactique (PLA). Le procédé, qui permet de créer des plastiques compostables en conditions domestiques, a été concédé en licence à Carbiolice, coentreprise créée en 2016, désormais filiale de Carbios.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Dix-neufs lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dix-neufs lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Dix-neufs trophées ont été décernés pour cette édition 2021 placée sous le signe de la transition écologique. - Après une édition 2020 marquée par le confinement et une[…]

Un Oscar de l'emballage pour Collomb mécanique

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Collomb mécanique

Un Oscar de l'emballage pour Raja

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Raja

Jungheinrich lance l’Ere 225i

Technologie

Jungheinrich lance l’Ere 225i

Plus d'articles