Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Un amendement qui fâche…

Henri Saporta
Un amendement qui fâche…

Le MIP et l'Unic réagissent à une proposition selon laquelle "l’État et les collectivités s'engagent à diminuer de 30 %, avant 2020, leur consommation de papier". -

C’est un amendement qui fâche et le Mouvement de l’intersecteur papier carton (MIP) - le nouveau nom de la Maison des industries du papier et du carton - veut le faire savoir dans un communiqué intitulé "Loi sur la transition énergétique: pourquoi le papier est-il le seul bien manufacturé dont la consommation devrait diminuer ?"Adopté par l’Assemblée nationale le 21 mai avant la dernière séance publique de ce mardi 26 mai 2015, l'amendement prévoit que "les services de l’État ainsi que les collectivités territoriales et leurs groupements s’engagent à diminuer de 30% avant 2020 leur consommation de papier en mettant en place un plan de prévention en ce sens". Après le vote auquel il n’a pas pris part, Jacques Krabal s’est interrogé "sur la finalité de cette disposition" : "Pourquoi ne demande-t-on pas aux collectivités locales d’économiser 30 % d’énergies fossiles ?"  Le député de l'Aisne d’expliquer : "Si l’objectif était de cibler une filière et les collectivités locales, on ne s’y prendrait pas autrement. Car derrière cette démarche, c’est la sacro-sainte dématérialisation qui pointe son nez, et qu’on porte au pinacle en affirmant que c’est la panacée et qu’elle va permettre de sauver la planète. Mais détrompez-vous, chers collègues : la dématérialisation a un bilan carbone nettement supérieur au papier. Je tenais à appeler votre attention sur cet effet-là ; ce n’est pas l’utilisation du papier qui alimente la déforestation, bien au contraire ! Aujourd’hui, et notre collègue qui préside le conseil d’administration de l’Office national des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Bobst centralise son savoir-faire dans l’étiquette à Florence

Stratégie

Bobst centralise son savoir-faire dans l’étiquette à Florence

Le site de Campi Bisenzio, anciennement Nuova Gidue, accueille des presses flexo, jet d’encre et hybrides. - Jean-Pascal Bobst l’avait annoncé l’an dernier : plusieurs centres de compétences allaient voir le[…]

19/10/2021 | ImpressionÉtiquettes
« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Economie circulaire

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Un nouveau directeur pour Schubert en France

Carnet

Un nouveau directeur pour Schubert en France

La France en pointe dans le recyclage des plastiques

Economie circulaire

La France en pointe dans le recyclage des plastiques

Plus d'articles