Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

 Tri : vers un achèvement de l’extension en 2025

Dans un contexte de nouvelles tensions avec les opérateurs du recyclage, Jean Hornain explique comment Citeo pilote un chantier de longue haleine.

« Se donner les chances de réussir ensemble en prenant nos responsabilités maintenant » : Jean Hornain résume, en une formule, l’urgence de mener à bien le chantier de l’extension des consignes de tri (ECT). Le directeur général de la société agréée pour la valorisation des emballages et papiers ménagers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP) fait référence à un chantier de très longue haleine qui trouve ses premières expérimentations en 2010 pour une mise en œuvre opérationnelle à partir de 2015. Alors que l’ECT concerne aujourd’hui 50% de la population, la fin du déploiement était programmée en 2022 mais l’accumulation des péripéties - complexité technique, réglementation et crise sanitaire… - plaide désormais pour un atterrissage en 2025. Le périmètre est circonscrit à 40 000 tonnes de petits emballages en plastique, rigides et souples, tels que les films, opercules, sachets, pots et barquettes en polystyrène (PS), polypropylène (PP), polyéthylène (PE) et polyéthylène téréphtalate (PET).

Transitoire

Pour mener à bien ce chantier complexe dans le temps imparti, Citeo se positionne comme « l’opérateur » qui va contribuer à « coordonner » les différents acteurs. « Notre mission d’intérêt général et notre statut de société sans but lucratif nous interdisent de nous mettre en concurrence avec les industriels. Même si nous le voulions, nous ne le pourrions pas », rassure Jean Hornain. Une réponse directe aux inquiétudes exprimées, parfois avec virulence, sur le terrain. « Transitoire », cette mission induit toutefois un glissement vers une « REP opérationnelle » qui passe par une adaptation du cahier des charges de l’éco-organisme. Sur le plan pratique, Citeo va établir, alors que les petites unités ferment au profit des installations plus importantes, le maillage des quelques centres de tri qui vont prendre en charge « le surtri des emballages en plastique » afin d’en « massifier » les flux. « Nous garantissons que toutes les tonnes triées par les habitants seront prises en charge. C’est un engagement fort que nous prenons envers les habitants, les élus et les recycleurs. Nous respectons le geste de tri et nous apportons du business », résume Jean Hornain. Depuis plusieurs semaines, les opérateurs du recyclage - Veolia, Suez ou Paprec - marquent leur franche opposition. « Plastique : industriels et recycleurs en guerre » titrait ainsi le quotidien Le Figaro le 21 octobre. Comme une redite de la tragicomédie de la consigne des bouteilles en PET

Bascule

Le point de bascule étant atteint, Citeo a dévoilé la signalétique harmonisée « Le tri + facile » pour janvier 2022 et lancé sa campagne de publicité « Tous les emballages vont dans le bac de tri » afin de garantir aux entreprises qui investissent dans les nouvelles filières de recyclage que la matière est et sera disponible immédiatement. Citeo peut absorber « les coûts » et prendre « des coups » mais invite à raison garder : valoriser le gisement de 40 000 tonnes est avant tout un défi industriel porté par plusieurs appels à projet autour des technologies mécaniques ou chimiques. A l’origine du dispositif en 1992, avait été fait le choix de concentrer les financements sur les bouteilles et flacons en polyéthylène haute densité (PEhd) et PET. Un choix qui explique le taux de recyclage global du 1,2 million de tonnes de plastique de 28% mais de 54,5% pour les seuls « corps creux » en 2020. Grâce aux efforts d’écoconception, la part des emballages en plastique recyclables atteint 65% actuellement. De quoi viser les 100% de plastiques recyclés en 2025.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La modularité et l’ergonomie à l’honneur chez MG-Tech

Technologie

La modularité et l’ergonomie à l’honneur chez MG-Tech

Le constructeur vendéen lance Ecobox, une formeuse de caisses adaptable aux différentes exigences de production. - Mettre en volume des découpes en carton ondulé, livrées à plat et placées dans un[…]

Huit plates-formes pour l’industrie du futur

Technologie

Huit plates-formes pour l’industrie du futur

Ineos Styrolution confirme son partenariat avec Recycling Technologies

Economie circulaire

Ineos Styrolution confirme son partenariat avec Recycling Technologies

Le sort des substances préoccupantes dans le recyclage chimique en question

Economie circulaire

Le sort des substances préoccupantes dans le recyclage chimique en question

Plus d'articles