Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Quand les palettes se mettent à compter les chalands ...

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Quand les palettes se mettent à compter les chalands ...

Tosca lance Asset IQ, une gamme de services IoT associée à ses emballages réutilisables permettant, entre autres, de détecter le niveau de circulation autour d’un présentoir en magasin. -

 

On n’arrête pas le progrès… Avec Asset IQ, Tosca lance une gamme de services de type Internet des objets (Internet of Things, IoT) associée à ses bacs et palettes réutilisables qu’il gère en pool pour le compte de ses clients. Concrètement, il s’agit d’équiper ces emballages de technologies pour la traçabilité, le contrôle de température et d’humidité, l'analyse des chocs, basées sur des protocoles de communication bluetooth, Wifi ou GSM afin d’aider les industriels qui les utilisent à répondre à plusieurs besoins. Les données sont ensuite remontées via le cloud, analysées et transférées aux entreprises sous la forme de tableaux de bord accessibles sur PC, smartphone, tablette. « Tout dépend de ce que l’on cherche à connaître », indique Fabrice Bourrot, directeur des ventes pour la France. Et de préciser : « Certains clients peuvent par exemple être intéressés de savoir si les fruits et légumes qu’ils acheminent de l’Espagne ne descendent pas sous une certaine température pendant le transport alors que d’autres veulent s’assurer que leurs palettes sont bien présentes en rayon dans tel ou tel magasin le jour « j », à telle heure, pour le démarrage d’une campagne promotionnelle ». Le pooliste a travaillé avec le belge Sensolus, un spécialiste du suivi des actifs, sur la plupart des solutions.

Géo-marketing 

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes, en regard de ce qui existe déjà sur le marché, est représentée par la possibilité de connaître en temps réel le trafic autour d’une palette en magasin. Pour apprécier le « niveau d’activité » autour de ses emballages, et donc, finalement, l’intérêt que les consommateurs portent au produit, Tosca se sert de la technologie bluetooth permettant de mettre en correspondance le transpondeur présent sur la palette avec les rayonnements émis par les smartphones des personnes situées à proximité. Il est également possible de savoir si les palettes sont pleines, si elles sont vides, à quelle vitesse partent les produits, ... bref, de connaître très précisément le taux de développement des ventes. 

« Les entreprises sont toujours plus friandes de services et grâce aux nouvelles technologies nous sommes désormais capables de répondre à beaucoup de ces demandes », détaille Fabrice Bourrot. De citer le « tracking » par exemple qui permet de savoir où se trouve un chargement en temps réel, et à quelle heure il sera possible de livrer un magasin. « En ville, où il est parfois compliqué de décharger les marchandises, les employés ne seront plus obligés d’attendre sur le trottoir que le camion arrive. De même, le transporteur ne sera plus contraint d’aller chercher quelqu’un dès qu’il arrive, s’il ne trouve personne. Tout se passera dans la transparence la plus totale, la chaîne logistique sera beaucoup plus efficiente ».

Prévenir les pertes et les vols

Autre avantage, et non des moindres : la possibilité de savoir en permanence où se trouve le produit pour prévenir les pertes, les vols, ou les oublis dans les entrepôts. Pour les responsables de Tosca, l’IoT n’en est qu’à ses débuts dans le pooling. Le prestataire prévoit même, à l’avenir, une plus grande connectivité entre les différents emballages de transport, de la palette, au casier, voire au Dolly ou au présentoir, et de ceux-ci vers les conditionnements. Grâce aux échanges d’informations, cet écosystème sera capable de réceptionner et de communiquer aux parties prenantes des informations sur les produits tout le long de la chaîne logistique mais aussi, par exemple, les dates limite de consommation (DLC) afin de ranger de manière optimale les marchandises dans les entrepôts, les camions et les magasins. Lancé depuis quelques semaines, Asset IQ est déjà opérationnel au Royaume-Uni, en Irlande et en Belgique. Aldi et Tesco figurent parmi les enseignes qui testent le matériel.   

Tosca réalise un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros et emploie 2000 personnes. Situé à Atlanta, aux États-Unis, le groupe s’est renforcé, en 2019 et 2020, avec le rachat de Polymers Logistics et Contraload. Il revendique un parc de 40 millions de conteneurs et 50 centres de service.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Jungheinrich lance l’Ere 225i

Technologie

Jungheinrich lance l’Ere 225i

Ce transpalette porté debout est le premier du marché à être conçu autour de la batterie lithium-ion, gage de puissance et de compacité. - Plus petites que les batteries traditionnelles, plus puissantes[…]

14 000 visiteurs pour Prod & Pack

Rendez-vous

14 000 visiteurs pour Prod & Pack

La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

Economie circulaire

La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

MGJ passe sous pavillon américain

Acquisitions

MGJ passe sous pavillon américain

Plus d'articles