Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Thomas Pesquet s’emballe pour le pain d’épice

Henri Saporta
Thomas Pesquet s’emballe pour le pain d’épice

Enfant, Thomas Pesquet voyageait dans une caisse en carton ondulé.

© @Thomas Pesquet/Twitter

Le spationaute français embarque des emballages et des calages comestibles lors sa deuxième mission de six mois sur l’ISS. -

Enfin, le compte à rebours est officiellement enclenché ! Après Proxima en 2017, Thomas Pesquet repart le 22 avril pour sa deuxième mission de six mois sur la Station spatiale internationale (ISS). Si tout va bien… Invité de la matinale de France Inter le mardi 9 mars depuis les locaux du Centre européen des astronautes à Cologne en Allemagne, « le spationaute préféré des Français » a évoqué de nombreux sujets avec Nicolas Demorand et Léa Salamé. Dont celui de l’emballage, une expérience parmi une centaine de haute volée programmées durant la mission Alpha ! Afin de diminuer le volume « à monter » et exploiter au mieux chaque ressource dans un environnement confiné, pourquoi ne pas transformer les aliments en emballage comestible ? Tel est le fil conducteur qui a conduit à utiliser un pain d’épice comme calage. « On a toujours beaucoup d’emballages, ce qui est un vrai problème pour nous, car on ne peut pas jeter cela à la poubelle. Nous, les déchets, on les gère nous-mêmes », détaille Thomas Pesquet. La solution ? « Créer le moins de déchets ultimes » avec « des emballages comestibles ». Et voilà comme une vieille lune trouve enfin une application aussi concrète que spectaculaire : « C’est un peu bête, mais cela permet en même temps d’envoyer du matériel et d’envoyer de la nourriture en divisant le volume par deux », raconte très simplement Thomas Pesquet à l’antenne.

Résistance à la perforation

Si dans l’ISS, le pain d’épice, protégé par un film, peut être effectivement consommé après avoir servi de calage, cette prouesse reste plus facile à dire qu’à faire ! Comme tous les matériaux, le pain d’épice doit offrir toutes les propriétés nécessaires d’absorption des chocs et de résistance à la perforation. Examen passé haut la main : le Centre national d'études spatiales (Cnes) a adoubé en bonne et due forme le pain d’épice cuisiné par Maison Darnis, à Bétaille (Lot), en alternative à des matériaux de synthèse très sophistiqués. Autre matériau testé : le polyhydroxyalcanoate (PHA) avec l’expérience « Renewable Foam », soit une « mousse renouvelable ». Issue de la fermentation bactérienne, cette mousse, biosourcée et biodégradable, doit isoler les astronautes des vibrations lors de la montée vers l’ISS dans la fusée Space X d’Elon Musk. Mais, atout déterminant, le PHA peut disparaître ensuite complètement ou être réutilisé. Soucieux d’environnement après avoir perçu la Terre comme une simple composante de l’Univers, Thomas Pesquet souhaite que l’aventure spatiale fasse des progrès importants dans le traitement de ses déchets. L’ISS apparaît ainsi comme une planète en réduction avec son écosystème en boucle fermée : « On voit bien qu’il n’y a rien d’autre autour de nous et cela nous donne cette impression de fragilité ».

Zero G 

Le 7 octobre 2020, les participants de la conférence annuelle d’Emballages Magazine ont pu entendre Thierry Varlet, en tant que lauréat de Stratégies Emballages, s’exprimer sur les grandes lignes de ce projet de longue haleine. À la tête d’Innovons à 360°, cet ingénieur en emballage et conditionnement, formé à Reims (Marne), accompagne le Cnes avec notamment Jean Hénaff, un partenaire historique, et Compositic, une plate-forme de recherche et développement (R&D) en matériaux innovants de l’université Bretagne Sud (UBS). Pour mener à bien les phases de qualification, Thierry Varlet a pratiqué le vol « Zero G » à bord d’un Airbus A310. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

LyondellBasell lance la gamme Circulen

Economie circulaire

LyondellBasell lance la gamme Circulen

Ces résines sont issues du recyclage mécanique ou chimique ou de ressources renouvelables. - Le groupe pétrochimique LyondellBasell annonce la commercialisation de la gamme de résines Circulen. Ces produits doivent[…]

Les relocalisations passent par l’emballage et le conditionnement

Profession

Les relocalisations passent par l’emballage et le conditionnement

Bilan satisfaisant pour le P&P Forum

Rendez-vous

Bilan satisfaisant pour le P&P Forum

Matières premières : la situation s’aggrave

Profession

Matières premières : la situation s’aggrave

Plus d'articles