Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

R&D

Thanaplast s’achève sur un succès

Thanaplast s’achève sur un succès

© Migros

Le projet de recherche dans les bioplastiques dont Carbios est chef de file entame sa cinquième et dernière étape. -

Comme prévu, Carbios a reçu un versement de 1 million d’euros de Bpifrance pour le financement de la dernière tranche du projet Thanaplast dont il est chef de file. Centré sur le développement de procédés de chimie verte autour de la fabrication et la valorisation de plastiques et de bioplastiques, celui-ci a bénéficié d’une enveloppe de 22 millions d’euros, dont 15 millions apportés directement par Carbios. Le soutien de Bpifrance se monte à 9 millions d’euros au total, dont 6,8 millions dédiés à Carbios. Ce dernier versement est hautement symbolique, puisqu’il souligne que toutes les étapes ont été franchies avec succès.

Mis sur les rails il y a cinq ans, Thanaplast aura notamment permis à Carbios de démontrer qu’il est possible de synthétiser des oligomères de polyéthylène téréphtalate (PET) à partir d'acide téréphtalique biorecyclé, puis de produire du PET vierge à partir de bouteilles usagées hydrolysées par voie enzymatique. Il a également abouti à Carbiolice, une coentreprise créée en 2016 avec Limagrain Céréales Ingrédients et le fonds SPI de Bpifrance et dédiée à la fabrication de sacs en plastique issus de ressources végétales et compostables.

Deux voies de valorisation pour les plastiques 

Quelque 60 chercheurs sont intervenus ainsi que des instituts et des laboratoires de recherche, des universités comme l’INRA, l’INSA de Toulouse -LISBP/Critt-Bioindustries-, le CNRS, l’université de Poitiers et des industriels à l’instar du groupe Barbier.  « Ce programme de recherche et développement de cinq ans a permis de faire émerger deux voies de valorisation pour la fin de vie des plastiques : la biodégradation pour les plastiques à base de PLA et le recyclage du PET, le plastique majoritaire de nos bouteilles et barquettes. Des enzymes hautement spécifiques ont été découvertes et optimisées pour permettre leur introduction à très haute température au sein d'un plastique et pour améliorer leur pouvoir catalytique. Ces travaux ont permis le développement de procédés très innovants dont la mise en œuvre industrielle s'est déjà matérialisée par la création de Carbiolice en 2016. Notre prochaine étape sera celle du démarrage de la phase pilote pour le biorecyclage du PET », a indiqué Alain Marty, directeur scientifique de Carbios.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Végan comme un emballage

Profession

Végan comme un emballage

Le CNE fait le point sur les allégations non environnementales. Que peut bien signifier la mention “végan” pour un emballage ? C’est à cette question, et à d’autres, que répond le[…]

17/01/2018 | Réglementation
Cap sur 2030 pour les emballages en plastique

Economie circulaire

Cap sur 2030 pour les emballages en plastique

Global Industrie affiche quasi complet

Agenda

Global Industrie affiche quasi complet

Les prix des plastiques en décembre 2017

Indicateurs

Les prix des plastiques en décembre 2017

Plus d'articles