Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Suez accélère dans les plastiques recyclés

Suez accélère dans les plastiques recyclés

Pour doper le tri à la source, Suez veut diversifier les modes de collecte.

Le géant de l’environnement veut porter sa capacité de traitement de 400 000 à 600 000 tonnes. -

L’heure est décidément aux grandes manœuvres dans le recyclage des plastiques. Alors que Veolia a annoncé en octobre vouloir quintupler son chiffre d'affaires dans la production de plastiques recyclés d'ici à 2025 en portant sa collecte de 45 000 tonnes aujourd'hui à 200 000 tonnes en 2025 en France, Suez a pris la parole en novembre pour dévoiler son ambition de passer de 400 000 à 600 000 tonnes de plastiques recyclés. Cette croissance de 50% s’inscrit dans une double actualité : le paquet “économie circulaire” de l’Union européenne prévoit un taux de recyclage de 80% pour les emballages en 2030 tandis qu’Emmanuel Macron veut pousser le France bien au-delà avec un objectif de 100% de recyclage des plastiques en 2025. Présent au sein des propositions de campagne de l’actuel président de la République, cet objectif est une des mesures spectaculaires de la feuille de route sur l’économie circulaire à paraître en mars 2018. Parmi ses neuf usines européennes spécialisées dans le recyclage des plastiques issus des collectes sélectives, le géant de l’eau et de l’environnement a choisi son unité de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) pour illustrer sa stratégie. Suez RV Plastiques Atlantique affiche ainsi une capacité de 20 000 tonnes dans le traitement des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET). Les paillettes de PET recyclé sont  transformées par les clients en fibres ou en mousses, mais aussi en bouteilles et en films pour l’emballage alimentaire. Dans ce dernier cas, l’usine n’étant pas pourvue en polycondensation pour produire du polyéthylène téréphtalate apte au contact alimentaire (rPET), cette étape est assurée par l’acheteur. Implanté dans les Landes à une quarantaine de kilomètres, Coveris Rigid Soustons (Coveris) est lui équipé en polycondensation pour extruder du rPET. Y sont fabriqués des barquettes et des couvercles transparents utilisés par l’industrie[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Profession

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Comme l’ensemble des emballages, le tube subit une flambée des prix de l’aluminium et des plastiques. Selon l’Association des fabricants de tubes européens, les bilans des fabricants sont considérablement[…]

Du bon usage des emballages...

Profession

Du bon usage des emballages...

Igus sauvé par le commerce en ligne

Résultats

Igus sauvé par le commerce en ligne

Carbios lève 114 millions d’euros

Economie circulaire

Carbios lève 114 millions d’euros

Plus d'articles