Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Succès dans le désencrage de film

Tiziano Polito
Succès dans le désencrage de film

Siegwerk et APK ont développé un procédé à solvants pour les substrats en polyéthylène basse densité (PEbd) imprimés en recto verso. -

Dans le recyclage de films, les encres d’impression constituent l’un des principaux écueils pour l’obtention de matières secondaires de qualité, parfaitement incolores, voire transparentes, pouvant ensuite être utilisées pour la fabrication de nouveaux produits. Siegwerk, l'un des principaux fournisseurs d'encres d'impression pour l'emballage et l’étiquette, et APK, spécialiste du recyclage de plastiques issus des déchets d’emballage, apportent leur pierre à l’édifice dans ce domaine en proposant Newcycling, un procédé contribuant à l'élimination complète des encres présentes sur les films en polyéthylène basse densité (PEbd) imprimés en recto verso. Les deux partenaires mettent en avant une série de tests réalisés au printemps dernier qui ont permis de vérifier la disparition des encres jaunes, rouges, noires et bleues de Siegwerk sur de tels substrats grâce à l’emploi d’un solvant. Une fois dissoutes dans la solution, les encres ont ensuite été retirées avec une unité de filtrage.

Jaunissement marginal

Les tests de désencrage des échantillons de film imprimés avec des rouges, des noirs et des bleus ont produit une transparence presque parfaite. Sur ceux imprimés à l'encre jaune, un jaunissement marginal est en revanche apparu après le traitement.  « La conception de produits aptes au recyclage  permettant idéalement le recyclage de produit à produit  est cruciale pour boucler la boucle des emballages flexibles. Pour Siegwerk, cela signifie fournir des encres et des vernis d'impression innovants, qui facilitent le recyclage tout en conservant des performances optimales pendant la phase d'utilisation », explique Alina Marm, responsable économie circulaire chez Siegwerk. Le procédé Newcycling comprend une étape de prétraitement physique des déchets plastique, de nature mécanique, puis une étape à base de solvant afin de purifier le polymère des additifs tels que les encres d'impression. Le résultat est un polymère vierge. Contrairement au recyclage chimique, la structure moléculaire du plastique reste intacte tout au long du processus. Atout supplémentaire : la consommation d’énergie est moindre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le grand enfumage de Flore Berlingen

Editorial

Le grand enfumage de Flore Berlingen

Quand la directrice de Zero Waste France publie un livre promis au pilon… C’est ce qui s’appelle un titre programmatique : Recyclage : le grand enfumage ou Comment l'économie circulaire est devenue l'alibi du[…]

Le PEF se rapproche d’une introduction sur le marché en France

Economie circulaire

Le PEF se rapproche d’une introduction sur le marché en France

Videojet simplifie l’impression des codes

Technologie

Videojet simplifie l’impression des codes

Ondulé : une Pure Performance sur la KM7…

Investissements

Ondulé : une Pure Performance sur la KM7…

Plus d'articles