Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Stratasys rend plus réaliste le prototypage d’emballages

Tiziano Polito
Stratasys rend plus réaliste le prototypage d’emballages

Le spécialiste de l’impression 3D propose la technologie PolyJet avec, à la clé, 640 000 couleurs, des textures et même la possibilité de reproduire le contenu d’un corps creux transparent. -

Utilisés pour valider un projet, une faisabilité industrielle ou encore pour réaliser des tests consommateurs, les prototypes et maquettes jouent un rôle fondamental dans le cycle de vie d’un produit. Plusieurs techniques existent qui permettent de réaliser ces échantillons. La fabrication additive, également appelée impression 3D, possède l’avantage de reproduire de façon fidèle et rapide un modèle à partir d’un fichier numérique pour un coût somme toute modéré. Il est toutefois nécessaire de passer par d’ultérieures étapes de décor et de finition afin d’obtenir les rendus attendus. Avec sa technologie PolyJet, Stratasys écourte ce processus. Disponible sur les imprimantes 3D des gammes J8 Prime, J7 et J55 Prime, son procédé permet en effet d’imprimer des emballages incorporant des graphiques et des étiquettes en une seule étape.

Textures réalistes

Combinées aux matériaux VeroUltra, les imprimantes 3D sont capables de reproduire 640 000 couleurs, de simuler des textures réalistes comme le tissu et le bois, et de créer des effets de transparence comme c’est le cas pour le verre et le plastique, y compris avec des dégradés de couleur. Il est ainsi possible de réaliser des bouteilles ou des pots transparents comme le verre et d’y ajouter des étiquettes avec du texte et des images. À cela s'ajoute la possibilité d'incorporer des produits ou de simuler un remplissage, par exemple d'imiter un liquide présent à l'intérieur des bouteilles ou une crème de maquillage dans un pot.  Il faudra compter une journée de travail en moyenne pour passer d'un produit simulé sur l'écran à des échantillons complets imprimés en 3D.  

Donner vie à des idées

« Avec ces modèles ultra-réalistes capables de donner vie à nos idées pour nos clients, nous pouvons accélérer le processus de prise de décision. Nous sommes loin des modèles tout blancs et ternes que nous produisions avant l'impression 3D. Aujourd'hui, les possibilités sont infinies », souligne Jeremy Garrard, directeur du développement, du design et de la R&D chez le fabricant d’emballages cosmétiques Quadpack. Ce dernier s’est servi de l’impression 3D pour produire 500 pièces à l’occasion du #QPPackfuture, son rapport annuel sur les tendances, dans lequel il présente sa vision de l'avenir dans le domaine des emballages cosmétiques.

Stratasys est un fabricant américano-israélien d'imprimantes 3D. Présente dans les secteurs de l’automobile, de l’aérospatial, de l’industrie, de l’électronique, du médical et des biens de consommation, l’entreprise utilise des matériaux thermoplastiques pour fabriquer ses prototypes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Economie circulaire

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi Climat et résilience. Les articles 11, 11 bis et 12 concernent plus particulièrement les emballages avec des échéances en 2025 ou en 2030. - Le[…]

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

Exclusif

Rovip et Millet-Forestier créent Hyléance

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Profession

L’empaquetage de l’Arc de triomphe est lancé

Progroup bat un record dans l’ondulé

Carnet

Progroup bat un record dans l’ondulé

Plus d'articles