Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

AJ

Sujets relatifs :

,

Les 160 salariés de l'usine Treofan située à Mantes-la-Ville (Yvelines) ont mis fin, le 12 octobre, à quatre semaines de conflit. Ils étaient en grève depuis la mi-septembre pour en savoir plus sur la restructuration en cours et leur avenir. L'unité fabrique notamment du film « étiquettes » multicouche ainsi que le Biophan à base d'acide polylactique (PLA), un matériau biodégradable issu du maïs. Deux productions que le groupe, l'un des leaders mondiaux du polypropylène bi-orienté (BOPP) et propriété de la banque Goldman Sachs depuis avril dernier, va transférer en Allemagne. Mais quel serait alors le sort du dernier vestige de l'ancienne Cellophane ? Rachat ou fermeture définitive ? Les employés préféraient négocier de bonnes conditions de licenciement plutôt qu'une reprise par une société dont ils ne voulaient pas. Jusqu'au 4 octobre, toutes les tentatives de négociation avaient échoué. D'où divers mouvements, occupation du site, démonstration de force des salariés dans les rues de la ville voire brève séquestration du directeur...

Nouvelle direction. La nomination d'une nouvelle direction, le 7 octobre, et la reprise des discussions ont permis de débloquer la situation. Patrick Puy, ancien patron de Moulinex en 2001 et nouveau président de Treofan France, a confirmé le désengagement de Treofan d'ici trois à huit mois mais aussi la recherche d'un repreneur. Quel que soit celui-ci, « le transfert des salariés ne se fera que sur la base du volontariat », a assuré Patrick Puy. Si le plan social reste à négocier, les conditions de licenciement seront garanties pendant dix-huit mois et les jours de grève seront payés. Le personnel attend maintenant de connaître l'identité du repreneur pour se déterminer par rapport au transfert ou au licenciement. « Mieux vaut ça que partir avec rien » est la réflexion qui domine désormais sur le site, où le travail a repris... pour trois mois au moins.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Suramortissement bis : c’est parti!

Suramortissement bis : c’est parti!

Le décret d’application a été publié au Bofip. - Emballages Magazine s’était fait l’écho, en février dernier, de la remise en place du suramortissement dans la loi de finances[…]

Des dépenses accrues dans les emballages

Des dépenses accrues dans les emballages

Windmöller & Hölscher progresse

Résultats

Windmöller & Hölscher progresse

Le CNR et Federec contre la consigne

Profession

Le CNR et Federec contre la consigne

Plus d'articles