Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Smurfit Socar améliore sa machine Pur-T

Tiziano Polito
Le cartonnier irlandais améliore sa machine pour la fabrication de caisses grand volume operculées. Plus accessible, plus hygiénique et plus compacte, l'équipement conditionne des produits alimentaires sous atmosphère protectrice.

Créé il y a une dizaine d'années par le cartonnier Smurfit Socar, Pur-T réunit, dans un système de conditionnement unique, les avantages logistiques de la caisse en carton et les atouts de la barquette operculée sous atmosphère protectrice. L'objectif ? Assurer le transport en grand volume, mais aussi les meilleures conditions de conservation d'un produit frais, du point de production au point de consommation. Familier des questions de mécanisation du carton, Smurfit Socar a donc développé la machine permettant de mettre en oeuvre ce conditionnement atypique en déposant, au passage, dix brevets. Et, après en avoir commercialisé une cinquantaine d'exemplaires, il a jugé utile, l'an dernier, de remettre au goût du jour sa conception en confiant sa réalisation à Emea, un sous-traitant établi à Epernay (Marne). Le principe de fonctionnement de la machine Pur-T n'a pas changé : il consiste toujours à doter le carton d'un revêtement étanche aux gaz pour réaliser le conditionnement sous atmosphère protectrice. L'opération est effectuée à l'intérieur d'un caisson - l'élément pivot de cette machine - en thermoformant un film plastique barrière sur les parois intérieures du contenant.

Thermoformage

« La principale difficulté consiste à plaquer le film sous les trottoirs de la caisse pour lui conférer l'assise nécessaire à l'empilement », note Pierre Perezzan, responsable marketing études et développement de l'entreprise. L'emballage est ensuite extrait, rempli en ajoutant les gaz nécessaires à stabiliser le produit, puis réintroduit dans l'équipement pour être operculé. Gage de simplicité, c'est le même outil de thermoformage qui réalise la soudure de l'opercule sur la

Les changements effectués se caractérisent par une meilleure prise en compte de l'accessibilité et de l'hygiène. Le caisson, par exemple, a été placé sur des guides afin d'être extrait plus aisément lors du nettoyage, mais aussi pour faciliter les changements de format et les interventions de maintenance. Et les carters, désormais transparents, ont été fixés sur des axes pour s'ouvrir comme des portes. Afin d'améliorer la prophylaxie, Smurfit Socar fait le choix d'une structure en inox en privilégiant les angles arrondis et les plans inclinés. Enfin la taille de la machine a été revue à la baisse - l'équipement ne mesure que 2,4 mètres de long - pour satisfaire à l'une des exigences de la clientèle : la compacité. Fer de lance de la nouvelle génération de machines, le modèle TS 2000 a été spécialement conçu pour accueillir des caisses de format plus important que par le passé (600 x 400 mm) mais de fait, il est toujours possible d'utiliser des emballages plus petits en changeant l'outillage ou en utilisant des cales pour varier leur hauteur. S'agissant d'un emballage directement palettisable, Smurfit Socar s'est néanmoins préoccupé de standardiser leurs dimensions en sous-multiples de la palette. Le système Pur-T s'adresse aux conditionneurs de produits frais nécessitant d'une conservation sous atmosphère protectrice comme les viandes, les poissons ou les pâtisseries, mais il convient également à d'autres denrées alimentaires comme les légumes qui sont sujets à un dégazage progressif. Il suffira dans ce cas d'employer un opercule perméable.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lactips lève 13 millions

Investissements

Lactips lève 13 millions

Le spécialiste des films hydrosolubles compte produire 10 000 tonnes dans sa première usine. - Au terme d’un nouveau tour de table, le français Lactips a clôturé une augmentation de capital de 13 millions[…]

La survie des recycleurs de plastique en jeu

Profession

La survie des recycleurs de plastique en jeu

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

LivingPackets lance la production de The Box

Economie circulaire

LivingPackets lance la production de The Box

Plus d'articles