Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Smurfit Kappa spécialise son offre e-commerce

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Smurfit Kappa spécialise son offre e-commerce

Les gammes eBottle et eFashion répondent aux besoins les plus divers. -

Avec 5% des volumes, le commerce en ligne représente encore une part modeste de l’activité des fabricants d’emballage en carton ondulé. C’est toutefois un segment en très forte croissance comme l’indiquent les derniers résultats de la Fédération d'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). A 112 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l’e-commerce représente désormais 13,4% du commerce de détail contre 9,8% en 2019. L’e-commerce est également surexposé. Selon une étude qualitative de février 2021 de Citeo, l’organisme agréé pour la valorisation des emballages et des papiers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP), les consommateurs expriment deux attentes majeures : pour 98% des personnes sollicitées, l’emballage doit bien protéger les produits et être bien fermé, tandis que pour 94%, il doit être propre et n’avoir jamais été ouvert. La protection de l’environnement arrive en deuxième position : pour 92%, il doit utiliser la juste quantité de carton et de plastique. L’aptitude au recyclage est demandée par 89 % des personnes interrogées. Mais, en analysant 179 573 colis commandés par 9775 acheteurs de dix pays, Smurfit Kappa a déterminé que 10 797 contenaient un ou des produits endommagés. Soit 6%. Compte tenu de sa spécificité, le vin se limite à 3%. Menée auprès de 8000 européens, une étude du cartonnier indique que la casse arrive en tête des préoccupations de 48% des personnes interrogées. Et 80% s’attendent d’ailleurs à recevoir un colis en parfait état quand un incident serait rédhibitoire pour 10%. À réception, la « première impression » est déterminante pour 90% des répondants. Smurfit Kappa a mis à contribution son laboratoire néerlandais UX Lab pour mouliner des dizaines de milliers de données.

Effet de déroulement

Fort de ces enseignements, Smurfit Kappa muscle et spécialise son offre pour coller au plus près des attentes des entreprises et des consommateurs. Respectivement dédiées aux alcools ainsi qu'aux textiles et chaussures, les gammes eBottle et eFashion répondent à cette démarche. Pour les alcools, les solutions, au nombre d’une vingtaine, avec des brevets dans certains cas, se déclinent en fonction des besoins les plus spécifiques : une ou plusieurs bouteilles, calages plus ou moins complexes, retour à l'envoyeur, impressions intérieures et animations « pop-up ». Il y en a pour tous les goûts. Le Rollor offre ainsi un spectaculaire effet de déroulement qui dévoile progressivement la bouteille. La mécanisation permet d’industrialiser la préparation de commande le cas échéant. Il faut entre 60 et 120 secondes pour conditionner six bouteilles manuellement. Smurfit Kappa a pris soin de faire subir à toutes ses solutions les tortures – chutes multiples, compressions et vibrations diverses – édictées par les normes International Safe Transit Association (Ista). De l’expédition à la réception, un colis peut faire l'objet d'une quarantaine de manipulations. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un projet de recyclage chimique en Suède

Economie circulaire

Un projet de recyclage chimique en Suède

Avec Stena Recycling, Borealis étudie la faisabilité d’une unité sur son site de Stenungsund. Elle entrerait en fonctionnement en 2024. - Le groupe pétrochimique Borealis s’engage davantage dans le[…]

20/04/2021 | SantéTous secteurs
LyondellBasell lance la gamme Circulen

Economie circulaire

LyondellBasell lance la gamme Circulen

Les relocalisations passent par l’emballage et le conditionnement

Profession

Les relocalisations passent par l’emballage et le conditionnement

Bilan satisfaisant pour le P&P Forum

Rendez-vous

Bilan satisfaisant pour le P&P Forum

Plus d'articles