Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

Schubert progresse et continue d’investir

Tiziano Polito
Schubert progresse et continue d’investir

Schubert propose à ses clients de fabriquer eux-mêmes leurs outillages par impression 3D.

Le constructeur allemand termine l’année 2019 avec un chiffre d’affaires en hausse de 5,3%, à 289 millions d'euros. -

L’année 2019 a souri à Gerhard Schubert qui boucle l’exercice sur un chiffre d’affaires de 289 millions d’euros, en hausse de 5,3%. Le constructeur allemand de machines d’emballage est d’autant plus confiant que les prises de commande ont augmenté de 14,5% par rapport à l'année précédente. La société basée à Crailsheim (Allemagne) continue néanmoins d’investir, les cobots et l’impression 3D demeurant, à l’heure actuelle, ses deux axes de développement technologique prioritaires. « Malgré des coûts d'investissement élevés, nous avons pu maintenir nos marges au cours du dernier exercice au niveau positif de l'année précédente. Nous sommes très satisfaits de ce développement et avons l'intention de continuer à consolider et à étendre notre position de leader sur le long terme », explique Peter Gabriel, directeur général en charge des ventes.

Asie et Turquie 

Très présent à l’export, Schubert se renforce sur ses principaux marchés que sont l’Amérique du Nord et l’Europe, notamment l’Europe centrale. L’évolution positive de la conjoncture en Asie et en Turquie a, quant à elle, largement contribué à ses bons résultats économiques. Schubert Amérique du Nord, avec ses différents sites, a ainsi augmenté son chiffre d'affaires à près de 83 millions de dollars américains. En Asie, la demande a été portée par les besoins en automatisation des producteurs de produits alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques. Résultat, la nouvelle filiale de Schubert à Shanghai (Chine) a déjà triplé ses effectifs. Pour autant, le groupe, qui est toujours dirigé par la famille Schubert, continue d’investir entre 8 et 10% de son chiffre d’affaires dans la recherche et le développement. « Il en sera ainsi en 2020 et dans les années à venir», affirme Ralf Schubert, directeur associé, fils du fondateur.

Plate-forme de « streaming » 

Les cobots et la fabrication d’outillages et de pièces de rechange par impression 3D demeurent des axes primordiaux. En l’occurrence, le constructeur a lancé en 2019 une plate-forme de « streaming » pour la production de pièces de format et de rechange via l'impression 3D. Baptisée Schubert Additive Solutions, et géré par une filiale spécifique, ce service est censé être un entrepôt virtuel dans lequel les clients vont trouver leurs pièces détachées stockées numériquement. Il suffira ensuite d’y accéder et d’être équipé en imprimantes 3D, pour les fabriquer, pratiquement en temps réel, d'un seul clic. Schubert emploie 1400 personnes dans le monde.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Défi Imprimerie repris par son concurrent Cartonnerie Moderne

Acquisitions

Défi Imprimerie repris par son concurrent Cartonnerie Moderne

Cette acquisition permet à Cartonnerie Moderne de diversifier son offre en s'intéressant à de nouveaux marchés. - Après quinze ans passés à la tête de Défi Imprimerie,[…]

[Covid-19] Le Symop met en place un dispositif d’aide aux équipementiers

[Covid-19] Le Symop met en place un dispositif d’aide aux équipementiers

L'épidémie de Covid-19 fait grimper le prix des encres d’impression

Indicateurs

L'épidémie de Covid-19 fait grimper le prix des encres d’impression

Le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne

Sécurité sanitaire

Le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne

Plus d'articles