Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

Schubert explose les records

Tiziano Polito
Schubert explose les records

Toutes les filiales du groupe allemand spécialisé dans les machines sont en croissance. -

Gerhard Schubert vient de fêter ses 80 ans. Il peut s’enorgueillir des bons résultats de la société qu’il a fondée à Crailsheim (Allemagne) en 1966 et qui est désormais dirigée par ses enfants. En 2018, pour la première fois de son histoire, Gerhard Schubert GmbH, la principale entité du groupe, spécialisée dans les machines d’emballage et de conditionnement et principalement tournée vers l’alimentaire et les boissons, a franchi la barre des 200 millions d’euros. Le chiffre d’affaires, à 211,5 millions d’euros, est en hausse de 7,3 % sur l’exercice précédent. Schubert Packaging Systems, qui regroupe les activités de conseil et d’ingénierie de Schubert-Consulting et celles de Schubert-Pharma et Schubert-Cosmetics qui lui sont rattachés, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 50,9 millions d’euros à 58,9 millions d’euros. Ces bons résultats se sont répercutés sur le chiffre d’affaires consolidé, lui aussi en croissance de 16,4%, à 283,9 millions d’euros. « Nous avons même légèrement dépassé notre objectif de bénéfice minimum de 7 % de la performance opérationnelle totale », indique Peter Gabriel, directeur commercial.

Évolution du marché chinois

L’export a largement contribué à la progression des ventes. La filiale américaine, première par ordre d’importance avant la France et la Chine, a généré 77,7 millions de dollars en 2018, soit plus du double qu’en 2017. La filiale chinoise, baptisée Schubert Robotics, basée à Shanghai et qui existe depuis 2018, est prometteuse : « Les nombreuses demandes de renseignements et les premières commandes confirment déjà notre décision de participer activement à l’évolution de ce marché en croissance. », précise  Marcel Kiessling, directeur général de Gerhard Schubert.  Les perspectives sont nettement optimistes. Le groupe qui s’attend à dépasser, en 2019, pour la première fois de son histoire 300 millions d’euros de chiffre d’affaires parie sur « l’évolution favorable » des marchés internationaux.  « Nous disposons d’un carnet de commandes confortable. Ainsi, notre portefeuille de commandes non traitées se situe dans la fourchette cible d’environ six mois. »

Tendances encourageantes 

Après le premier trimestre, plus de 90% du chiffre d’affaires annuel prévu de Schubert pour 2019 sont déjà dans le carnet de commandes. « Le très bon développement des entrées de commande en Amérique du Nord et le regain de vigueur de l’Europe centrale montrent également des tendances encourageantes », note Peter Gabriel. L’élargissement de la gamme de produits de service et le renforcement du personnel de service après-vente SAV devraient aussi avoir un effet positif. Enfin, le groupe annonce des investissements : d’ici à trois ans, 30 millions d’euros seront injectés, notamment sur le site de Crailsheim, pour créer un centre de formation et un atelier de production. Côté technologie, le constructeur continue sa mutation dans l'industrie 4.0 avec, comme axes majeurs, le développement de la plate-forme Grips.world et les jumeaux numériques. Le groupe travaille également au développement de l’impression 3D pour la fabrication de pièces et à la mise au point d’un robot collaborateur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pas d'emballement pour le #ShellOnChallenge

Profession

Pas d'emballement pour le #ShellOnChallenge

Un nouveau défi douteux se répand sur les réseaux sociaux. - Aux États-Unis, les réseaux sociaux sont riches de paris plus ou moins stupides, de défis douteux et de records à éviter.[…]

25/04/2019 |
La Frec fête son premier anniversaire

Profession

La Frec fête son premier anniversaire

Un portail dédié aux distributeurs chez LPR

Un portail dédié aux distributeurs chez LPR

ExcelRise intègre le recyclage

Acquisitions

ExcelRise intègre le recyclage

Plus d'articles