Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Schubert améliore la souplesse des machines flowpack

Tiziano Polito
Schubert améliore la souplesse des machines flowpack

© DR

Le constructeur allemand a mis au point un module robotisé pour effectuer la soudure transversale des sachets. -

 

Utiliser un film conventionnel à la place d’un film soudable à froid (cold-seal) sur une machine flowpack tout en modifiant facilement les formats et les vitesses sans toutefois compromettre la qualité et l'étanchéité du sachet : avec son module robotisé de soudure à chaud, Schubert réussit un beau pari ! Le système prend place sur le Flowmodul, la machine flowpack que le constructeur allemand propose depuis 2016. La possibilité d’employer un film traditionnel à la place d’un film enduit (cold-seal), présente plusieurs avantages dont le premier est indiscutablement le coût, moins élevé, du film. Encore faut-il pouvoir le souder correctement, car qui dit hot-seal, dit aussi une parfaite maîtrise et la répétabilité des trois paramètres de process que sont le temps, la pression et la température. Sans oublier que les produits les plus sensibles à la chaleur – comme les glaces – peuvent pâtir des émissions des mâchoires thermiques. Enfin, les changements de format, justement du fait de la répétabilité des paramètres de process, sont moins évidents.

Soudure transversale 

Schubert fait fi de tous ces obstacles et rend la soudure à chaud plus attractive. Sa machine déploie un système à ultrasons pour effectuer la soudure longitudinale, à savoir celle qui se trouve sur le dos du sachet, sur toute sa longueur. Les avantages ? Moins de chaleur diffusée sur la machine - et donc possibilité de traiter des produits froids - et qualité constante, y compris à haute vitesse. Mais la vraie nouveauté est représentée par la soudure transversale, réalisée au moyen d’un système robotisé mobile. En accompagnant le sachet durant sa course, le module dispose ainsi du temps nécessaire pour le souder, peu importe la cadence. Les réglages sont accomplis à la milliseconde près. De par sa mobilité, ce dispositif permet de travailler sur différents formats de sachet et de passer facilement de l'un à l'autre. Il s’adapte aussi aux modifications de régime subites de la machine : quand la vitesse de la chaîne change, il accompagne le flux des produits en allant dans la même direction ou, au contraire, il recule quand le rythme diminue.

 

17% d'économies 

Avec cette version revisitée du Flowmodul, Schubert vise la plupart des marchés où le sachet flowpack est utilisé, de l’alimentaire – où son process peut répondre aux demandes des fabricants de chocolat, biscuits, pancakes et autres biscottes – à la pharmacie en passant par les produits de soin à la personne conditionnés, par exemple, en unidose. Le constructeur estime que sa technologie permet de réaliser jusqu’à 17% d’économies sur les achats de film. 

Basé à Crailsheim, en Allemagne, Gerhard Schubert développe des solutions pour le conditionnement des produits liquides et solides (remplissage, flowpack...) ainsi que des machines permettant de manipuler, regrouper, mettre sous étui et encaisser ces mêmes produits. La société familiale qui emploie 1300 personnes s’adresse à l’industrie alimentaire, les boissons, la pharmacie, la cosmétique et l’industrie. Ferrero, Nestlé, Unilever et Roche font partie de ses clients.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des déchets sauvages préoccupants

Profession

Des déchets sauvages préoccupants

L'Ademe explique pourquoi des emballages se retrouvent sur la voie publique. - Dans une étude très complète intitulée Caractérisation de la problématique des déchets sauvages en date du[…]

Packhelp vise la France

Profession

Packhelp vise la France

Statu quo pour l’usage unique en France

Statu quo pour l’usage unique en France

IMA en forte croissance

Résultats

IMA en forte croissance

Plus d'articles