Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Schneider Electric expérimente la 5G avec Orange

Tiziano Polito
Schneider Electric expérimente la 5G avec Orange

Le site du Vaudreuil (Eure) est la première usine en France à tester les usages du réseau mobile à des fins industrielles. -

Schneider Electric et Orange annoncent le premier déploiement de 5G indoor dans le domaine industriel en France afin de tester ce réseau dans le cadre d’applications de type Industrie 4.0. Grâce à sa faible latence, ses très hauts débits, et ses possibilités de découpage du réseau, la 5G devrait constituer un levier de compétitivité pour les entreprises apportant de la rapidité sur des applications comme la réalité augmentée ou virtuelle qui exigent des temps de réponse immédiats. Les tests sont en cours depuis mars sur le site du Vaudreuil (Eure), où Schneider Electric possède une usine classée vitrine Industrie du Futur. Ils sont effectués sur des fréquences expérimentales attribuées par l’Arcep avec des équipements AirScale et Nokia. Cinq antennes 5G indoor ont été installées couvrant près de 2 000 m² au sein de l’espace de production avec des débits descendants au-delà du Gbit/s.

Tablettes

Une partie des essais portent sur des opérations de maintenance en réalité augmentée. Ils sont réalisés sur des machines à l’aide de tablettes utilisant l’application EcoStruxure Augmented Operator Advisor (AOA) de Schneider Electric. Grâce à la 5G, les données parviennent beaucoup plus vite sur l’interface de l’opérateur ce qui lui permet de prendre connaissance en temps réel des informations liées à l'état de la machine et, par ricochet, de prendre les décisions plus vite. Les erreurs sont limitées. Le deuxième test se focalise sur un robot de télé-présence mobile Axyn. A terme, l’équipementier veut se servir de cet engin pour réaliser des visites virtuelles du site du Vaudreuil. Les performances de la 5G en termes de débit et de latence permettent d’envisager l’usage de vidéo de très haute qualité avec un décalage temporel minime entre les interactions virtuelles du visiteur et celles du guide Schneider Electric. Ce type de visite à distance en haute qualité vidéo et audio permettra de limiter le temps et les coûts associés aux déplacements des visiteurs et de réduire l’empreinte carbone selon Schneider Electric.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le PLA de Grandpuits ne plaît pas à la CGT

Social

Le PLA de Grandpuits ne plaît pas à la CGT

Le projet de reconversion de Total est qualifié de « greenwashing » par la centrale syndicale. - L’acide polyactique (PLA) ne semble pas avoir les faveurs de la Confédération générale du[…]

Naissance de Printemps écologique

Profession

Naissance de Printemps écologique

Une palette antiglisse chez Craemer

Une palette antiglisse chez Craemer

L’innovation passe par Emballages Magazine en 2020

Profession

L’innovation passe par Emballages Magazine en 2020

Plus d'articles