Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

RKW fonctionne sur courant vert

Arnaud Jadoul
RKW fonctionne sur courant vert

Le site RKW Castelletta à Chamboeuf (Loire).

Le fabricant de film plastique allemand alimente progressivement ses usines en énergie issue de ressources renouvelables. -

Après avoir converti ses sites allemands à l'électricité verte l'année dernière, le groupe allemand RKW élargit la démarche à ses autres unités de production. À partir de juin 2021, c’est en France et en Belgique qu’il utilisera de l'énergie propre issue de sources renouvelables telles que l'énergie éolienne, solaire et hydroélectrique. « Finalement, l'économie annuelle estimée est de l'ordre de 100 000 tonnes de CO2 par an. Par rapport à la consommation d'électricité des 18 usines dans le monde, cela correspond à une réduction de plus de 60 % », indique-t-il dans un communiqué. Harald Biederbick, le Pdg de RKW SE, déclare que « l'utilisation d'électricité verte dans quatre autres usines est une étape conséquente sur la voie d'un approvisionnement énergétique plus durable, et en même temps, une partie intégrante de la stratégie de l'entreprise ». Le fabricant de film plastique rappelle que, pour son activité très consommatrice d’énergie, ce changement est un « levier particulièrement important » de sa politique de réduction des émissions de CO2, et qu’il a déjà abaissé celles-ci de 40% depuis 2019. « Chaque kilowattheure économisé contribue non seulement à protéger l'environnement, mais aussi à réduire les coûts », ajoute Harald Biederbick. Et de citer l'utilisation d'éclairage LED dans les bâtiments de production ou l'utilisation de moteurs à vitesse régulée particulièrement économes en énergie. « Rien que dans ce domaine, l'entreprise investit cette année une somme à six chiffres. »

Situé à Mannheim (Allemagne), RKW est un fabricant de films plastiques pour les marchés de l’hygiène, de l’agriculture, des boissons et des produits pulvérulents. Le groupe produit également des films et des non-tissés pour des applications médicales, la chimie et la construction. En 2020, il a réalisé un chiffre d’affaires de 784 millions d’euros, avec quelque 3000 salariés, et transformé 349 000 tonnes de plastique sur dix-neuf sites dans le monde.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

Profession

Un plaidoyer de la Fnade pour le recyclage des papiers

L’organisation professionnelle indique soutenir les projets de VPK et Norske Skog et surveille le dossier Chapelle Darblay. - Dans un communiqué en date du 17 juin, la Fédération nationale des activités de la[…]

18/06/2021 | PapierCarton ondulé
« C’est en période de crise qu’il faut investir », estime Jean-Louis Louvel, fondateur de PGS

Entretien

« C’est en période de crise qu’il faut investir », estime Jean-Louis Louvel, fondateur de PGS

Le banderolage passe au papier

Economie circulaire

Le banderolage passe au papier

De l’emballage sur VivaTech

Innovation

De l’emballage sur VivaTech

Plus d'articles