Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Rendez-vous

Quelles innovations auriez-vous pu découvrir à Interpack s'il n'avait pas été reporté en 2021 ?

Tiziano Polito
Quelles innovations auriez-vous pu découvrir à Interpack s'il n'avait pas été reporté en 2021 ?

Le salon Interpack a été reporté en 2021 à cause de l'épidémie de Covid-19.

© Interpack

L'épidémie de Covid-19 a obligé les organisateurs du mondial de l'emballage à déplacer leur rendez-vous à 2021. Pourtant, de nombreuses innovations étaient prêtes pour êtres dévoilées aux 170 000 visiteurs attendus à Düsseldorf (Allemagne) du 7 au 13 mai 2020. Emballages Magazine vous propose de découvrir les principales nouveautés. Certaines d'entre elles, n'attendront pas l'année prochaine pour être commercialisées. Revue de détail ...

À l’instar de la plupart des événements professionnels qui devaient se dérouler entre mars et l’été prochain, Interpack fait les frais des mesures de sécurité liées à la propagation du Covid-19. L’organisateur, Messe Düsseldorf, avait encore un peu de marge lorsqu’il a annoncé, le 13 mars, par voie de communiqué, le report du premier salon mondial de l’emballage, prévu du 7 au 13 mai. Compte tenu de l’actualité qui a suivi, du confinement instauré en Europe, la décision apparaît juste et proportionnée. Pour mémoire, 170 000 personnes en provenance du monde entier étaient attendues à Düsseldorf (Allemagne) en cette fin de printemps. Il leur faudra patienter : Interpack aura finalement lieu du 25 février au 3 mars 2021, toujours au même endroit.

Prendre un maximum de précautions

Un report d’un an qui pourrait paraître long, si on le compare à celui adopté par les organisateurs d’autres rendez-vous, tels que Global Industrie ou la Semaine internationale du transport et de la logistique (SITL), lesquels, initialement programmés à Paris en mars et en avril, ont été déplacés fin juin, après quelques « couacs » sur le choix des dates et des lieux (voir encadré ci-dessous).

Les salons SITL et Global Industrie reportés à 2021

Cet article est extrait du numéro d'avril 2020 d'Emballages Magazine. Depuis sa parution, la Semaine internationale de la logistique et du transport (SITL) et Global Industrie ont annoncé l'annulation en raison de l'épidémie de Covid-19. La prochaine édition de la SITL se tiendra non plus à Villepinte, mais au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris du 13 au 15 avril 2021. pour sa part, Global Industrie donne rendez-vous à son visitorat du 16 au 19 mars 2021 à Lyon Eurexpo et ne reviendra à Paris qu'en 2022.

Les incertitudes relatives à l’évolution de la maladie, la multiplicité des événements se tenant au parc des expositions de Düsseldorf (Allemagne) et, surtout, la volonté des participants, ont conduit les organisateurs à prendre un maximum de précautions, ainsi que l’explique Thomas Dohse, directeur adjoint du salon, à Emballages Magazine. Conscient des conséquences que ce report va entraîner pour les professionnels, Werner Dornscheidt, président du directoire de Messe Düsseldorf, a indiqué vouloir tout mettre en œuvre pour réduire les pertes économiques subies par les exposants, sans plus de précisions toutefois.

Une manifestation devenue incontournable

Les équipementiers allemands, par la voix du syndicat des machines d’emballage VDMA, ont semblé se satisfaire de cette décision, comme d’ailleurs ceux des autres pays. Quant à l’industrie hôtelière de Düsseldorf, elle a fait passer le message auprès de ses adhérents afin « de faire preuve de souplesse » en ce qui concerne les réservations pour les exposants et les visiteurs. Pourtant, tout était prêt pour que la grand-messe de l’emballage se déroule dans les meilleures conditions. Les chiffres étaient vertigineux : 3 000 exposants, 60 pays représentés, dix-huit halls remplis, des stands hors normes, à l’image de celui de l’italien Ima, d’une surface de 4 000 m². Et surtout, preuve du succès d’une manifestation devenue incontournable, plus aucun mètre carré n’était disponible depuis février 2019 !

Les 300 entreprises sur liste d’attente auront-elles la chance de bénéficier d’une place à Düsseldorf l’an prochain ? Rien n’est moins sûr. Il n’est pas certain non plus que les visiteurs puissent découvrir, en 2021, le matériel qu’ils auraient dû voir sur les stands dans quelques semaines. « Les entreprises présentent souvent des machines déjà vendues à des clients, avec l’accord de ces derniers, rappelle Thomas Dohse. Dans un an, ces équipements seront déjà en train de tourner dans les usines. »

Le penchant actuel est au « tout-carton »

Qu’à cela ne tienne. Durant des semaines, Emballages Magazine a reçu les communiqués des futurs exposants. Pour la rédaction, c’est l’occasion de rassembler ces documents, de les étudier afin de préparer – comme à son habitude – la visite du salon, mais cette fois de façon virtuelle, puisque le rendez- vous n’aura pas lieu. Sans surprise, les grandes tendances sont là : des machines plus rapides ; plus intelligentes grâce aux multiples capteurs qui les équipent ; plus économes en énergie, en place, en matériaux. L’environnement devient en l’occurrence un axe fort, pour ne pas dire prioritaire de la profession. Revue de détail.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Isabelle Manche nommée chez Esko

Carnet

Isabelle Manche nommée chez Esko

Le leader mondial du logiciel pour l’emballage a choisi sa nouvelle directrice générale pour la France. Elle est chargée de développer les ventes dans l’Hexagone et d’accélérer la[…]

Lactips lève 13 millions

Investissements

Lactips lève 13 millions

La survie des recycleurs de plastique en jeu

Profession

La survie des recycleurs de plastique en jeu

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Entretien

« Nous voulons nous positionner à l’intersection du numérique et de l’offset », déclare Frédéric Pambianchi, DG de Koenig & Bauer France

Plus d'articles