Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Profession

Quand un emballage fait renoncer à une marque

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Quand un emballage fait renoncer à une marque

© Stocklib

Selon une étude de DS Smith, les Français passent en moyenne 30 jours de leur vie à essayer d’ouvrir des emballages et la difficulté peut les amener à se détourner d’une marque ou d’une boutique en ligne. -

À Noël, mais aussi à un anniversaire ou une autre fête, l’ouverture des cadeaux est généralement source d’émotion. De même lorsqu’est livrée une commande. L’emballage, synonyme de premier contact avec le produit, n’en revêt que plus d’importance : il peut générer une véritable frustration quand il est difficile à ouvrir. Jusqu'au cauchemar, selon l’étude réalisée pour le cartonnier britannique DS Smith par OnePoll en novembre 2019 auprès de 1000 participants de plus de 18 ans en France.

Énervement et casse

Cette enquête révèle que 77% des personnes interrogées se sont déjà senties contrariées face à un emballage récalcitrant et 38% admettent être énervées lorsqu'elles ne parviennent pas à ouvrir un emballage. Ainsi, 25% déclarent que cet énervement a[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une nouvelle vie pour les squelettes d’échenillage

Economie circulaire

Une nouvelle vie pour les squelettes d’échenillage

Polifilm et Herma recyclent ces déchets en nouvelles étiquettes. -    De 150 à 200 euros la tonne : tel est le prix à payer, en moyenne, par les industriels afin de se débarrasser des squelettes de[…]

13/08/2020 | PlastiquesÉtiquettes
La VariJet 106 en bêta test début 2021

Technologie

La VariJet 106 en bêta test début 2021

ProMach se renforce dans le remplissage

Acquisitions

ProMach se renforce dans le remplissage

Keyence pose une caméra sur ses codeurs

Technologie

Keyence pose une caméra sur ses codeurs

Plus d'articles