Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Prison ferme dans l'affaire Citron

Henri Saporta
Prison ferme dans l'affaire Citron

© © Robin des bois

L’entreprise se positionnait comme un pionnier de l’économie circulaire. - 

Installé à Rogerville (Seine-Maritime), le Centre international de traitement et de recyclage des ordures nocives (Citron) a défrayé la chronique pendant plusieurs années. En se positionnant comme un pionnier du recyclage dans les années 1990, Citron traitait des déchets d’origines diverses tels que des piles et des ampoules ou encore des boues de stations d’épuration, des résidus de fumées d’incinération d’ordures ménagères (Refiom) ainsi que des produits dangereux issus de l’industrie et des ménages et assurait pouvoir traiter des emballages souillés par des produits chimiques et des substances toxiques. Les déchets provenaient de France mais aussi d’Europe et d'origines plus lointaines. Citron était relié au port du Havre. Des autorisations d’extension de l’activité avaient été accordées à l’entreprise. En octobre 2010, un grave incendie avait levé le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

CBA se repositionne autour du sens et de l'utilité

CBA se repositionne autour du sens et de l'utilité

L’agence de design souhaite se développer autour de l’Empreinte utile, son nouveau concept déposé. – Comment le design peut appuyer le message d’une marque ? C’est à cette question[…]

10/12/2018 | Design
L'ONU renforce sa lutte contre le plastique

L'ONU renforce sa lutte contre le plastique

Vincent Boggio dirige Distriplast

Carnet

Vincent Boggio dirige Distriplast

Videojet limite les erreurs de l’opérateur

Videojet limite les erreurs de l’opérateur

Plus d'articles