Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Pour un championnat de l'économie circulaire

Henri Saporta
Pour un championnat de l'économie circulaire

© Citeo

Citeo est à l'origine d'un grand débat le 11 mars à Paris. -

 

 

À l'initiative de Citeo, la société agréée pour la valorisation des emballages et papiers ménagers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP), était organisé le 11 mars un grand débat national sur l'économie circulaire dans les murs de la mairie du IVe arrondissement. Appelée à rejoindre Emmanuel Macron en Afrique, Brune Poirson, invitée à cette rencontre, était excusée. La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire porte le projet de loi issu de la feuille de route sur l’économie circulaire (Frec) qui doit être dévoilé avant l'été. Les propositions de ce débat doivent toutefois alimenter la réflexion. En présence de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, d'Ariel Weil, maire du IVe arrondissement, de Paul Simondon, adjoint à la mairie de Paris en charge de la propreté et de la gestion des déchets et de Jean Hornain, directeur général de Citeo, quelque 200 personnes ont durant deux heures formulé de nombreuses propositions pratiques et développé des points de vue plutôt argumentés et précis.

Redevance incitative

Il est ressorti des échanges des demandes répétées pour le développement de la redevance incitative, des financements pour aider les commerçants à développer des parcs d'emballages consignés réutilisables et promouvoir le vrac. La grande distribution devrait même se voir imposer un quota de vrac à respecter dans ses rayons. Alors que la production est en hausse en France et dans le monde, le plastique est apparu à plusieurs reprises comme un matériau polluant à interdire ou à limiter. De nombreux témoignages ont dénoncé le manque d'information relatif à l'extension des consignes de tri à l'ensemble des emballages dont bénéficie Paris depuis janvier 2019. Le déploiement de poubelles jaunes dans les rues et les espaces publics a également été plébiscité.

Modes de consommation

En matière d'emballage, la contradiction entre la réduction portée par le vrac et les excès de l'e-commerce est ressortie clairement. Quant au Pacte national sur les emballages plastiques, signé le 21 février par deux organisations non gouvernementales (ONG), treize entreprises et Brune Poirson, il devrait être transformé en loi. La prévention des déchets, la nécessité de revoir les modes de consommation et une politique d'éducation à l'environnement sont revenues tout au long de la soirée. Ont été peu abordées les questions liées à la consigne solidaire telle qu'envisagée par Brune Poirson. La lutte contre le gaspillage alimentaire est ressortie en pointillé, tout comme la problématique des déchets sauvages et des incivilités.

Saine émulation

Au rang des propositions étonnantes, la création d'un championnat national de l'économie circulaire permettrait de créer une saine émulation au sein de la population. Sur le modèle du Nutri-Score, un "planète-score" contribuerait à développer l'économie circulaire à l'échelle mondiale. Les marques devraient être obligées de justifier l'usage et les fonctions de leurs emballages afin d'éviter les excès. Il est aussi apparu que l'Assemblée nationale ne triait pas ses déchets à la source… 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des déchets sauvages préoccupants

Profession

Des déchets sauvages préoccupants

L'Ademe explique pourquoi des emballages se retrouvent sur la voie publique. - Dans une étude très complète intitulée Caractérisation de la problématique des déchets sauvages en date du[…]

Packhelp vise la France

Profession

Packhelp vise la France

Statu quo pour l’usage unique en France

Statu quo pour l’usage unique en France

IMA en forte croissance

Résultats

IMA en forte croissance

Plus d'articles