Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Plastique biodégradable chez Plantic

TP

Plantic Technologies Limited, une jeune pousse australienne spécialisée dans la recherche pour l'industrie agroalimentaire, a mis au point un thermoplastique biodégradable dont la principale caractéristique est de se dissoudre au contact de l'eau. Le matériau, baptisé Plantic, est obtenu en mélangeant des molécules d'amidon de maïs avec d'autres composés organiques. Les granules ainsi obtenues sont ensuite extrudées en feuilles qu'il suffit de thermoformer pour fabriquer des corps creux. Au plan environnemental, le Plantic présente de nombreux avantages : il est issu de ressources naturelles renouvelables, il est biodégradable, alors que son processus de production limite les émissions de gaz carbonique dans l'atmosphère. Au plan technique, ses concepteurs assurent qu'il possède tous les avantages des plastiques issus d'hydrocarbures. En contrepartie, son principal point de force, qu'est sa capacité à se désintégrer au contact de l'eau, est aussi son premier handicap puisque, contrairement aux emballages réalisés à base d'alcool polyvinylique (PVAL), les applications possibles se limitent au conditionnement de produits secs. Pour l'instant en tout cas... Plantic Technologies Limited travaille, en effet, sur une deuxième génération de matériaux qui devrait permettre de résoudre cet inconvénient pour ouvrir la voie aux applications dans le domaine des produits humides. Après l'acide polylactique (PLA), issu lui aussi d'amidon de maïs mais fabriqué selon un procédé différent, voilà encore un autre matériau aux propriétés environnementales intéressantes. Parmi les premiers adeptes, la filiale australienne de Cadbury a décidé de recourir au Plantic pour des barquettes de chocolats au lait.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Igus investit dans le recyclage chimique

Economie circulaire

Igus investit dans le recyclage chimique

Le fournisseur de composants pour machines de production injecte 4,7 millions d’euros dans le procédé Cat-HTR permettant de transformer les plastiques en pétrole. -    On connaît Igus pour ses paliers[…]

Usage unique : la stratégie 2040 en marche

Profession

Usage unique : la stratégie 2040 en marche

Saica investit dans le carton ondulé en Ecosse

Investissements

Saica investit dans le carton ondulé en Ecosse

Schubert délocalise l’impression 3D chez ses clients

Investissements

Schubert délocalise l’impression 3D chez ses clients

Plus d'articles