Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Carnet

Pierre Chevalier rejoint le Geppia

Pierre Chevalier rejoint le Geppia

Cet expert en machines et en propriété industrielle est chargé de piloter la mutation du Groupement des équipementiers du process et du packaging des industries agroalimentaires et non alimentaires. - 

 

Vague de recrutements au Geppia ! Après l’arrivée d’Olivier Renault et de Lionnel Delaunay aux clubs des acheteurs et ingénierie du futur, le Groupement des équipementiers du process et du packaging des industries agroalimentaires et non alimentaires (Geppia) accueille en son sein Pierre Chevalier, chargé de piloter sa « mutation collaborative ». Fin connaisseur des machines d’emballage et des problématiques de mécanisation, âgé de 51 ans, Pierre Chevalier est bien connu de la profession. Diplômé de l’Ecole supérieure des technologies et des affaires (ESTA) et du CESIn, ce bourguignon a œuvré un peu plus d’une dizaine d’années chez Cermex, l’un des plus importants constructeurs d’encaisseuses de la région, aujourd’hui dans le giron de Sidel (Tetra Laval). Il a ensuite quitté le groupe en 2007 pour fonder Clareo, une startup dans le domaine des éco-industries et de l’emballage durable pour ensuite créer Nexo tech, une autre[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Profession

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Les approvisionnements en provenance de Chine sont interrompus ou réduits drastiquement depuis septembre 2021. - Une nouvelle pénurie frappe l’industrie. Cette fois, c’est la métallurgie qui est touchée[…]

22/10/2021 | AluminiumAcier
La Poste s’implique pour un e-commerce plus responsable

Economie circulaire

La Poste s’implique pour un e-commerce plus responsable

Les coûts cachés de la « shrinkflation »

Profession

Les coûts cachés de la « shrinkflation »

1 milliard d’euros pour Progroup

Investissements

1 milliard d’euros pour Progroup

Plus d'articles