Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Défaillance

Pâte à papier : Tarascon en redressement judiciaire

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Pâte à papier : Tarascon en redressement judiciaire

L’usine de Fibre Excellence entre dans une période d'observation de six mois. -

Le jeudi 8 octobre, l’usine de pâte à papier Fibre Excellence de Tarascon (Bouches-du-Rhône) a été placée en redressement judiciaire « avec une période d'observation de six mois ». L’usine pourra néanmoins « continuer à fonctionner normalement », souligne la direction qui avance  des « problèmes opérationnels historiques, exacerbés par l'impact négatif de la crise du Covid-19, et par les conditions du marché mondial » pour expliquer qu’était « impossible la poursuite des activités de l'usine dans les conditions actuelles ». Le gouvernement devrait apporter « le soutien financier nécessaire à l'usine pour lui permettre d'essayer de trouver un repreneur sous un délai raisonnable, et de poursuivre ses efforts en vue d'une rationalisation de ses opérations et pour assurer le financement de projets spéciaux, qui pourraient ramener l'usine à une position de viabilité financière ». La seconde usine de Saint-Gaudens n’est pas affectée par la procédure engagée pour Tarascon.  « Nous sommes maintenant prêts à continuer notre travail, avec l'assistance des administrateurs judiciaires désignés et avec le soutien de l'État et nos partenaires, pour remettre l'usine dans une situation financière viable », indique Jean-François Guillot, président de Fibre Excellence.

Volet judiciaire


Il faut ajouter au volet économique, un volet judiciaire. À la suite de plaintes de riverains et d’organisations non gouvernementales (ONG) telles que l’Association de défense de l’environnement rurale (Ader), la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) avait fait état d’un « non-respect d'un certain nombre de réglementations ». Accusée depuis une dizaine d’années d’émettre des substances polluantes dont des métaux lourds et des oxydes d'azote, Fibre Excellence, classé Seveso, est depuis impliqué dans un procès renvoyé au 6 janvier 2021. Le nombre conséquent de parties civiles – 143 – a fait pencher le tribunal pour un supplément d’informations. Les plaignants dénoncent notamment un chantage à l'emploi. Le procès avait déjà été reporté en septembre en raison du confinement durant le premier semestre 2020.

Société du canadien Paper Excellence, Fibre Excellence produit 250 000 tonnes de pâte à Tarascon et 300 000 à Saint-Gaudens. L’entité canadienne est détenue par Jackson Widjaja dont la famille dirige Asia Pulp and Paper (APP), le géant indonésien du papier et du carton.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le PLA de Grandpuits ne plaît pas à la CGT

Social

Le PLA de Grandpuits ne plaît pas à la CGT

Le projet de reconversion de Total est qualifié de « greenwashing » par la centrale syndicale. - L’acide polyactique (PLA) ne semble pas avoir les faveurs de la Confédération générale du[…]

Naissance de Printemps écologique

Profession

Naissance de Printemps écologique

Une palette antiglisse chez Craemer

Une palette antiglisse chez Craemer

L’innovation passe par Emballages Magazine en 2020

Profession

L’innovation passe par Emballages Magazine en 2020

Plus d'articles