Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Paper Excellence reprend Tarascon

Paper Excellence reprend Tarascon

L’ancien actionnaire doit injecter 180 millions d’euros pour réorienter l’usine de pâte vers l’emballage. -

Le tribunal de commerce de Toulouse (Haute-Garonne) a validé l'offre de reprise de Paper Excellence. Assortie d'un investissement de 180 millions d'euros d'ici 2025, cette offre était la seule en lice pour sauver l’usine de production de pâte à papier vierge de Tarascon (Bouches-du-Rhône) en redressement judiciaire depuis octobre 2020. Ancien actionnaire du site par le biais de Fibre Excellence, Paper Excellence est détenu par Jackson  Widjaja, dont la famille dirige Asia Pulp and Paper (APP), géant indonésien de la papeterie mondiale. Cette décision « apporte des perspectives à l'ensemble de la filière dont dépendent des milliers d'emplois », a déclaré le président de Fibre Excellence en France, Jean-François Guillot. La Fédération du bois, qui représente les exploitants forestiers, fait pat de sa satisfaction : « il y a eu de réelles craintes de disparition du site », a souligné Nicolas Douzain, son délégué général. Après avoir déjà débloqué neuf millions d’euros, les pouvoirs publics vont investir à nouveau. L'Etat va « soutenir financièrement Fibre Excellence Tarascon, à hauteur de 20 millions d'euros, afin que soient réalisés les investissements nécessaires à la pérennisation de l'activité du site et à une amélioration nécessaire de son impact environnemental », ont annoncé le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, et la ministre chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher. Environ 250 emplois sur 273 doivent être maintenus, et il n'y aura aucun licenciement contraint grâce à des préretraites et à un plan de départ pour les salariés ayant été exposés à l'amiante. Un accord signé avec l'intersyndicale prévoit une baisse des salaires. Signataire de l’accord, Laurent Wallée, délégué CGT, fait néanmoins part d’une certaine « amertume » car « on ne voyait pas d'autre solution, mais certains des employés pensent que l'actionnaire a profité des subventions de l'Etat et des efforts des salariés ».

Emballage

Afin de recentrer la production sur l’emballage, le repreneur prévoit de privilégier la pâte à papier non blanchie dans un premier temps, puis de miser sur l'oxygène pour produire de la pâte blanchie sans chlore dans un deuxième temps. La construction d’une centrale biomasse est également prévue. Accusée depuis une dizaine d’années d’émettre des substances polluantes, dont des métaux lourds et des oxydes d'azote, et poursuivie par des riverains et des organisations non gouvernementales (ONG) telles que l’Association de défense de l’environnement rurale (Ader), la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) avait fait état d’un « non-respect d'un certain nombre de réglementations » en matière d’environnement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Dernière ligne droite pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dernière ligne droite pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

La cérémonie est programmée le 29 novembre. - Organisé par Infopro Digital, éditeur notamment d’Emballages Magazine, l’Oscar de l’emballage se prépare pour une édition[…]

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Economie circulaire

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Comexi investit dans ses showrooms

Investissements

Comexi investit dans ses showrooms

DS Smith phosphore sur les algues

DS Smith phosphore sur les algues

Plus d'articles