Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

OK compost fête ses 15 ans

Tiziano Polito
OK compost fête ses 15 ans
Le premier certificat de compostabilité a été délivré le 4 mai 1995 au producteur de bioplastiques italien Novamont. –

La présence d’un logo émanant d’un organisme certificateur est aujourd’hui la seule garantie pour un consommateur de savoir que le produit qu’il achète est bien conditionné dans un emballage compostable. Le belge Vinçotte a été l’un des premiers organismes, en Europe, a réaliser des tests pour certifier qu’un matériau est compostable. Son logo, baptisé OK compost, fête aujourd’hui ses 15 ans. C’est, en effet, le 4 mai 1995 que le premier certificat – qui portait, à l'époque, le numéro de code 0001 - était remis à la société italienne Novamont pour son film biodégradable Mater-Bi. Depuis, la palette de certificats OK compost s’est considérablement élargie. Elle comprend aujourd'hui : OK compost Home, pour les produits compostables à la maison ; OK biodegradable Soil, pour les produits qui se dégradent dans le sol ; OK biodegradable Water, pour ceux qui se dégradent dans l’eau de mer ; OK biobased, pour les produits fabriqués à partir de ressources renouvelables. Le nombre de produits certifiés s’est, lui aussi, accru. Dix ans après le premier certificat, Vinçotte comptait 15 clients à qui il avait octroyé une centaine de certificats. Le développement des bioplastiques sur le marché a provoqué une explosion des demandes, notamment à partir de 2006. Vinçotte revendique aujourd’hui près de 150 licenciés, titulaires de 350 certificats, tous labels confondus.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Imbroglio autour de Chapelle-Darblay

Imbroglio autour de Chapelle-Darblay

Bercy regrette la décision du papetier finlandais UPM qui a préféré Samfi/Paprec à Veolia/Fibre Excellence. - « Paprec remporte Chapelle-Darblay » titrait Emballages Magazine dans la[…]

15/10/2021 |
Paprec remporte Chapelle-Darblay

Investissements

Paprec remporte Chapelle-Darblay

Plastiques : la longue marche de la transition

Profession

Plastiques : la longue marche de la transition

Gallus n’est plus à vendre

Acquisitions

Gallus n’est plus à vendre

Plus d'articles