Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

COR

Spécialisé dans la préparation de plats cuisinés, Houdebine, dirigé par Michel Houdebine, a terminé les travaux d'extension de ses deux principaux sites de production. L'entreprise, qui vient de conclure plusieurs contrats d'approvisionnement avec des compagnies aériennes françaises et étrangères via sa filiale Seltéa, a tout d'abord procédé à l'extension de son site de production de Crédin (Morbihan). Quelque 3 000 mètres carrés supplémentaires y ont été aménagés avec l'objectif de doubler la production de plats cuisinés conditionnés sous vide à 60 000 barquettes par jour actuellement.

Sertisseuses. « L'investissement porte notamment sur l'acquisition de sertisseuses et de scelleuses. Des périphériques qui sont venus s'ajouter aux deux lignes de conditionnement existantes », précise Laurent Foucault, le responsable de production de l'usine qui emploie 320 salariés. Des travaux qui ont mobilisé un investissement de 1,5 million d'euros avec à la clé la création d'une trentaine d'emplois. Second programme, la création d'une nouvelle ligne de fabrication de « plats du terroir » à destination de la restauration collective sur le site de Noyal-Pontivy (Morbihan) où se situe également le siège social de l'entreprise.

Cuisson sous-vide. Une enveloppe de 3,5 millions d'euros a été affectée à une unité de fabrication de plats cuisinés frais d'une capacité de 4 000 tonnes par an. « Le procédé fait appel à la cuisson sous vide longue durée sur des équipements Armor Inox avec une ligne de thermoformage Multivac R5002 de Multivac », précise Michel Houdebine. L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 55 millions d'euros en 2003.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un contrat de filière pour les déchets

Un contrat de filière pour les déchets

Le financement est estimé à 4,5 milliards d'euros jusqu'en 2025 pour atteindre les objectifs. -   Pour diviser par deux les volumes mis en décharge et recycler 100% des plastiques en 2025, il faut mobiliser[…]

Ineos choisit Anvers

Ineos choisit Anvers

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

Les constructeurs de machines italiens progressent

Les constructeurs de machines italiens progressent

Plus d'articles