Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

NatureWorks récupère ses bouteilles

TP

Même s'ils ne représente encore qu'un infime pourcentage des tonnages commercialisés dans le monde, les emballages fabriqués à partir de plastiques biodégradables connaissent actuellement un succès certain, mais qu'en est-il de leur récupération effective et de leur élimination en tant que déchets ? Pour résoudre cette épineuse question, NatureWorks, l'un des principaux acteurs de ce marché, a décidé de prendre le taureau par les cornes en lançant son propre circuit de collecte. La société américaine spécialisée dans la production d'acide polylactique (PLA), un plastique d'origine végétale employé dans la fabrication d'emballages, annonce le déploiement d'un vaste programme de reprise des bouteilles usagées dans le territoire nord-américain.

Compostage. But de l'opération ? Réduire l'impact de ces déchets sur le système de recyclage existant. D'après ce programme, dont l'impact se limite pour l'instant uniquement à certaines régions des Etats-Unis, les entreprises de recyclage des déchets ménagers trieront les bouteilles usagées et les regrouperont en balles après les avoir compactées dans le respect d'un cahier des charges défini en commun. NatureWorks achètera ensuite ces balles à un prix convenu et les acheminera vers les filières de recyclage ou d'élimination. Le compostage constitue bien sûr la principale voie d'élimination retenue.

Détection par infrarouges. Concernant le recyclage en revanche, ce programme marque la première étape sur la voie d'un marché de réutilisation du NatureWorks. Il va bien sûr de paire avec une utilisation à grande échelle des bouteilles en PLA sur le marché américain. Ce que, justement, escompte l'entreprise. A l'heure actuelle, il est possible de séparer le NatureWorks des autres plastiques avec des matériels de détection par infrarouges classiques. A l'avenir, les professionnels du recyclage pourront trier le PLA en automatisant davantage la tâche de manière à former un flux de déchets homogènes qui pourront être ensuite retransformés en monomère de base par hydrolyse. L'entreprise estime que le PLA peut être recyclé en utilisant les mêmes techniques que celles utilisées pour les résines d'origine fossile, telles que le polyéthylène téréphtalate (PET) ou le polyéthylène haute densité (PEhd).

Boissons. L'utilisation du PLA dans le domaine du conditionnement des boissons est relativement récente comme le prouve l'expérience menée par Biota, un conditionneur d'eau minérale établi dans le Colorado. Ce matériau fabriqué à partir de maïs est déjà utilisé dans la fabrication de barquettes, de films et de sachets. Il est désormais possible de l'employer pour fabriquer des bouteilles pour l'eau plate, les jus de fruits frais et l'huile. Le PLA ne convient pas, en revanche, aux boissons carbonatées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Economie circulaire

DS Smith investit à Saint-Étienne-du-Rouvray

Le cartonnier augmente sa production de biogaz dans sa papeterie spécialisée dans le PPO recyclé. - Spécialiste de l'emballage en carton ondulé, DS Smith investit 7,5 millions d'euros dans le[…]

17/09/2021 | PapierInvestissements
Comexi investit dans ses showrooms

Investissements

Comexi investit dans ses showrooms

DS Smith phosphore sur les algues

DS Smith phosphore sur les algues

Itochu au capital de Paptic

Acquisitions

Itochu au capital de Paptic

Plus d'articles