Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

Multivac se conforme aux normes américaines

Tiziano Polito
Le constructeur allemand de machines de thermoformage et d'operculage a lancé un défi : mettre celles-ci aux normes sanitaires de l'organisme américain Ami d'ici à 2004. Avec un objectif : améliorer encore le design des machines pour faciliter leur nettoyage.

Avec le programme Ami, Multivac franchit une nouvelle étape dans la conception hygiénique des ses machines. Si l'objectif affiché est d'améliorer le design des équipements pour faciliter leur nettoyage, le constructeur allemand relève plusieurs défis en se lançant dans cette opération. Il s'engage à mettre ses machines aux normes du très sévère American Meat Institute (Ami), l'organisme américain qui fait figure d'autorité en matière de standards sanitaires dans l'industrie de la viande et de la volaille. Et surtout, il se donne à peine deux ans pour y parvenir. Le programme, inauguré en 2002, devrait s'achever à la fin de l'année 2004. A cette échéance, toute machine de thermoformage et d'operculage qui sortira de ses usines bavaroises s'inspirera des nouveaux principes de conception.

Les modifications porteront sur la plupart des éléments de la machine : châssis, pieds, carters, outillage, porte-bobine. De par son envergure, ce chantier devrait provoquer quelques remous dans les bureaux d'études de Wolfertschwenden (Allemagne), siège de la société, où se situent les lignes d'assemblage du groupe. Ne serait-ce que parce que, du moins sur le plan organisationnel, l'entreprise possède un profil comparable à celui d'une industrie lourde : numéro un mondial des machines de conditionnement sous vide et sous atmosphère protectrice, un chiffre d'affaires de 280 millions d'euros, quatre sites de production, une machine assemblée toutes les deux heures. Le constructeur allemand s'est néanmoins donné les moyens de ses ambitions. Deux clients de renom, comme Nestlé et Kraft, soutiennent ce projet auquel ils participent depuis un an en y apportant leur expérience d'utilisateurs. De plus, Multivac ne part pas de rien. L'entreprise sait qu'elle peut compter sur de nombreux acquis en matière de conception hygiénique. « Nous avons été les premiers sur le marché à proposer des machines tout inox pour remplacer l'aluminium peu résistant aux agressions des produits de nettoyage », s'exclame Jean-François Joubert, directeur commercial et marketing de la filiale française. L'entreprise revendique fièrement les améliorations qu'elle a apportées à ses équipements.

Wash-down

Une révolution qui commence en 1992 avec le « wash-down », un concept de nettoyage en place qu'elle généralise à l'ensemble de son offre. Sur le plan du design de la machine cela se traduit par l'élimination, autant que possible, des interstices et des surfaces planes afin de favoriser les écoulements lors du rinçage de l'équipement à l'eau claire. « Nous avons mis des pentes partout, même les pupitres de commande sont inclinés », note Jean-François Joubert. En corollaire, les châssis sont modifiés. Ils se composent désormais de structures autoportantes étanches en inox massif alors que les profilés présentent une ouverture vers le bas afin de faciliter l'évacuation des eaux de lavage. Le dispositif est complété par un programme automatique de remise en état des éléments mécaniques : après le lavage, les chaînes d'entraînement sont nettoyées avec de l'air comprimé et graissées. « Une grande partie de ces innovations sont issues de requêtes précises de nos clients » précise Jean-François Joubert. Les idées ne manquent pas chez Multivac. Son savoir-faire lui sera très utile pour remplir les objectifs du programme Ami.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L'emballage fait sa révolution le 24 juin

Profession

L'emballage fait sa révolution le 24 juin

Emballages Magazine organise, en format hybride, sa conférence annuelle autour de la transition écologique et des nouveaux usages.  Dernière ligne droite  ! Emballages Magazine se met à l’heure de la[…]

Domino ouvre un centre technique à Bangkok

Investissements

Domino ouvre un centre technique à Bangkok

Un label Solar Impulse pour IpCube

Profession

Un label Solar Impulse pour IpCube

Josso cédé à ses cadres

Acquisitions

Josso cédé à ses cadres

Plus d'articles