Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Mont-Blanc Bio passe au... bio

COR

Spécialisé dans les fruits et légumes sous la marque Mont-Blanc Bio, Mont-Blanc Primeur, établi à Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie) a investi 800 000 euros dans une nouvelle chaîne de production. Dédiée au conditionnement « en emballages totalement biodégradables en 45 jours », cette chaîne fonctionne depuis mi-mai. « Nous nous démarquons dans le process. Notamment, nous n'utilisons que des produits 100 % naturel agréés en bio pour notre production : pas de chlore pour le lavage par exemple », dévoile parcimonieusement Gérard Grandchamp, le Pdg.

240 000 barquettes à l'heure. Composée de machines Technoteam pour le lavage, le parage et l'essorage, Mecaplastic pour la fabrication des barquettes et MBP Propema pour le pesage et l'ensachage, cette nouvelle chaîne peut produire 240 000 barquettes à l'heure en vitesse de croisière. Outre un remodelage de l'entrepôt notamment pour la marche en avant des produits et une traçabilité complète imposée par Ecocert, l'installation a nécessité l'embauche de six nouvelles personnes pour un effectif total de 20 salariés. « Nous prévoyons de produire 130 tonnes sur 2004, objectif raisonnable compte tenu de notre potentiel matériel et fournisseurs qui peut aller bien au-delà. En termes de production, grâce à notre investissement, nous serions capables de produire 10 fois plus », affirme Gérard Grandchamp.

Bon accueil. Autre objectif : passer, d'ici 1 à 2 ans maximum, toute la production en emballages biodégradables qui ne représentent pour l'instant que 20 à 30 %. Les produits issus de cette nouvelle chaîne, qui ont déjà reçu un très bon accueil en grande distribution régionale (Auchan, Géant, Attac, Super U...) devraient permettre à l'entreprise de faire croître son chiffre d'affaires de 30 à 40 % cette année par rapport à 2003 où il s'élevait à 4 millions d'euros, et d'aborder progressivement la distribution nationale. « Mais chaque chose en son temps : on ne peut pas passer du démarrage à l'international », conclut le Pdg.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Mir et Logitrans s’associent en vue de développer un transpalette autonome

Stratégie

Mir et Logitrans s’associent en vue de développer un transpalette autonome

Les deux constructeurs danois estiment que le marché a un réel besoin en termes de déplacement automatisé de palettes. Ils vont mettre au point un chariot 100% robotisé et un semi-automatique. -[…]

Les machines italiennes renouent avec la croissance

Profession

Les machines italiennes renouent avec la croissance

Un emprunt de 700 millions d’euros pour Stora Enso

Investissements

Un emprunt de 700 millions d’euros pour Stora Enso

Heidelberg réintègre le SDAX

Résultats

Heidelberg réintègre le SDAX

Plus d'articles