Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

MG-Tech s’intéresse aux fonds marins

Tiziano Polito
MG-Tech s’intéresse aux fonds marins

Éric Gautier, Pdg de MG-Tech.

Le constructeur de machines de fin de ligne a investi dans la start-up lorientaise Seaber. -

Y aurait-il un lien entre l’industrie de la machine d’emballage et l’industrie navale ? Tout porte à le croire, à considérer les développements de certaines entreprises françaises. Le breton Guelt, par exemple, est historiquement présent sur ce segment de marché avec sa division Nautic, qui fabrique des coques, des bulbes et des accastillages. BFR, que l’on connaît pour ses machines de process et de conditionnement pour l’alimentaire, s’est aussi récemment diversifié dans le secteur naval, avec la division Marée haute, spécialisée dans les voiliers. C’est maintenant au tour du constructeur de machines de fin de ligne MG-Tech d’annoncer un investissement dans le domaine marin.

Micro-AUV

Le constructeur vendéen a en effet pris une participation dans la société lorientaise Seaber qui construit des microvéhicules autonomes sous-marins (micro-AUV), une sorte de drone dédié à des applications de recherche, d'exploration et commerciales dans les fonds marins (en photo ci-dessous)« L’investissement dans la start-up Seaber souligne notre engagement à investir dans les sociétés prépondérantes dans le secteur de la robotique, qui bénéficient de bonnes perspectives de croissance à long terme, et dirigées par des équipes hautement compétentes », commente Éric Gautier, Pdg de MG-Tech. Le constructeur est également sponsor du navigateur et skipper Benjamin Dutreux et de la Water Family.

Installé aux Achards (Vendée), MG-Tech développe des machines de fin de ligne pour les secteurs de l’agroalimentaire, de la pharmacie, de la cosmétique et l’industrie. Récemment, le groupe a opéré une diversification dans la robotique mobile avec la fabrication de véhicules à guidage automatique (AGV) ou à guidage intelligent (AIV) et de tracteurs-pousseurs. La société réalise un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros avec un effectif de 175 personnes. Elle revendique 4200 machines vendues depuis sa naissance en 2004.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Mir et Logitrans s’associent en vue de développer un transpalette autonome

Stratégie

Mir et Logitrans s’associent en vue de développer un transpalette autonome

Les deux constructeurs danois estiment que le marché a un réel besoin en terme de déplacement automatisé de palettes. Elles vont mettre au point un chariot 100% robotisé et un semi-automatique. -[…]

Les machines italiennes renouent avec la croissance

Profession

Les machines italiennes renouent avec la croissance

Un emprunt de 700 millions d’euros pour Stora Enso

Investissements

Un emprunt de 700 millions d’euros pour Stora Enso

Heidelberg réintègre le SDAX

Résultats

Heidelberg réintègre le SDAX

Plus d'articles